Le bel enfant – Aldrick Le Mat

Le bel enfant

Qu’ils sont beaux et fascinants les yeux de l’enfant

Du haut de ses six ans dévorant et curieux

Il ôtait le laid en gardant le délicieux

De ses perles précieuses, couleur océan

Comme un retour considérable à la source

Aussitôt que les guerres aient perdu leur aspect

Rien ne brillait guère au tantôt de la paix

Que les terres et les lucides ronds délavés

Miroir de l’âme où se forme l’amande

Des yeux

La flamme en éclat, d’un pouvoir ineffable

Reflet du calme plat, le monde harmonieux.

La Nature pâme sa joie et en redemande

Un peu

Au petit homme, héros de cette fable

Aldrick.M

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

4 vues
Aldrick M

Aldrick M (95)

Aldrick, jeune homme de 21 ans. Passionné des Lettres et de Poésie. Parce qu'écrire ce qu'on vit c'est le vivre deux fois.
"Les mots il suffit qu'on les aime pour écrire un poème" R.Queneau

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires