La nuit céleste – Colette Guinard

LA NUIT CÉLESTE

Nuit céleste où des milliers
D’étoiles resplendissent
Dans ce ballet, elles s’envolent
Et dansent ,ensemble une farandole.

Dans le ciel bleu marine
La planète s’endort j’imagine
Dans cette féerie ,je décolle
Pour arriver dans les cieux.

Éblouie par ce ciel lumineux
Je frissonne devant ce spectacle
Féerique et si particulier
Celui-ci comme un miracle.

Me conduit dans cet espace sidéral
Je vais, je viens ,je m’installe
Pour la rencontre avec mon ange
Qui éponge toutes mes larmes.

Il efface, tous mes drames
A son coté mon cœur s’enflamme
Mon souhait rester près de lui
Vivre enfin ce bonheur sans soucis
Avec lui voyager serait tout un programme.

Texte de Colette Guinard

5 2 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

20 vues
Colette Guinard

Colette Guinard (432)

Je suis marié à Jean depuis 63 ans ,nous nous sommes connus gamins 14 et 17 ans , nous nous aimons d’un amour idyllique qui a enrichi ma vie et m’a donné des ailes ,de l’inspiration pour la peinture,la sculpture, la poésie , je suis en fauteuil roulant depuis treize ans après un A V C !
Actuellement je vis dans un résidence seniors afin d’être proche de mon époux qui est en face dans un ehpad en fauteuil roulant lui aussi ayant fait un très grave A V C il a perdu toute son autonomie mais garde intact son intellect ce qui nous permet de vivre notre complicité !

Nos quatre enfants nous ont donné une grande famille Jean et moi attendons ensembles le bout du chemin main dans la main, rien ne vaut la vie elle mérite d’être vécue

S'abonner
Me notifier pour :
guest
8 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Philippe DUTAILLY
Membre
1 mai 2021 8 h 43 min

Est-ce le soleil qui dissous les brumes du désespoir ou le voyage final que vous propose votre ange ? L’important est de trouver la sérénité.

Pascale Jarmuzynski
Membre
29 avril 2021 9 h 28 min

Vous nous donnez l’envie Colette …..
d’aller voyager dans cet espace et danser avec les étoiles …

Douce journée à vous.

Alain Salvador
Membre
29 avril 2021 9 h 15 min

Beau voyage intersidéral à travers l’ intemporel…..