La Chouette et le Hibou – Eric de La Brume

    La nuit vint à s’étendre sur la forêt ; un Hibou de grande envergure s’éveilla et étira ses grandes ailes en scrutant le ciel de ses yeux jaunes..

    Il était temps de s’éveiller et de se mettre à chasser,
mais il avait la flemme et venait à peine de quitter sa famille.
   

    Je me sens bien seul, se disait-il, il faudra bientôt que je fonde famille et que je m’enquière de trouver épouse.
Allons courage, ne soyons pas timide !

    Il se mit à hululer pour lancer un appel en espérant trouver une future compagne et pouvoir ainsi fonder famille pour avoir quelques beaux rejetons.

    Soudain à son appel, lui arriva une réponse, un cri plus aigu que le sien et moins puissant. il tourna la tête de tous côtés pour enfin apercevoir celle qui lui avait répondu.

    Avec ses grands yeux, il put la distinguer. Elle était à deux arbres de lui, debout sur une branche et le regardait avec admiration.

    Lui, n’avait jamais vu de hibou de cette sorte. Plus petite, elle avait un visage rond et deux grands yeux ronds et jaune d’or qui lui dévoraient le visage.

    Belle comme une nuit claire et lumineuse, pensa-t-il et il prit son envol pour aller se poser à ses côtés.

    La lune reflétait son ombre sur le sol. En deux trois coups d’ailes, le voilà arrivé.

    Oh que vous êtes beau et majestueux, lui dit-elle ; 
c’est la première fois que je vois quelqu’un comme vous.

    Et vous, lui répondit-il avec emphase, quel joli petit visage rond, et ces beaux yeux qui vous mangent la face.
Voulez-vous devenir mienne ? Oh que oui, j’aimerais bien devenir la compagne d’un beau seigneur tel que vous,
au moins je me sentirais protégée.

    Allez, venez, dit le Hibou, je vais vous présenter à mes parents, Ils m’ont forcé à quitter le nid,
prétendant que j’avais l’âge d’indépendance.

    Et voilà, que tous deux, ils prirent leur envol jusqu’au nid familial de notre jeune hibou, se sentant joyeux et plein d’allégresse en pensant qu’un jour, ils allaient vivre ensemble.

    A leur arrivée, ils furent bien surpris de voir le regard étonné des deux parents de notre hibou.

    Après avoir fait les présentations, Maître Hibou s’esclaffa bruyamment. Vous ne pouvez vivre ensemble, finit-il par dire, c’est impossible, car bien qu’ayant des mœurs et habitudes communs, vous n’êtes pas de la même espèce.

   Tu es Hibou et elle est Chouette. Vous reproduire est impossible. Si vous vivez ensemble, jamais vous n’aurez d’enfants.

   Quel choc, ce fut pour nos deux tourtereaux d’apprendre cette différence essentielle. S’aimer est une chose, mais il n’est pas toujours possible de supprimer toutes les incompatibilités.

   Il s’en allèrent donc chacun de leur côté, tout en restant amis
et finirent un jour par trouver chaussure à leur pied et fonder chacun une famille.

.

Titre et illustration : Nath La Muse
Texte : Eric de La Brume
Le 8 juillet 2018

 
0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

911 vues
Eric de La Brume

Eric de La Brume (331)

Bonjour et bienvenue dans mon monde! Ce que vous aller trouver ici, je ne sais pas exactement comment on peut le qualifier. Je pense que ce sont des textes qui expriment un ressenti et qu'on peut qualifier de textes poétiques et c'est pourquoi j'ai choisi cette rubrique. Ce sont des mots et des phrases jetés au hasard, de manière éparse et automatique que je cherche par après à agencer,et à leur donner un sens et une couleur. La poésie, pour moi, c'est l'expression de l'âme, un peu comme si on se noyait dans son propre regard et c'est ce regard que je tiens à vous partager..

Si vous désirez voir l’entièreté de mes textes, vous pouvez toujours vous rendre sur mon site officiel

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Christian Satgé
Membre
9 juillet 2018 15 h 37 min

Voilà une fable en prose des mieux tournées. Bravo et merci pour ce partage.

O Delloly
Membre
9 juillet 2018 12 h 09 min

c chouette, ils décorent tant nos nuits de l’été en campagne…
merci