La chaise vide – Bernadette Laroze

Je revois cette blanche chaise

Placée dehors

Pour reposer ton corps

Et donner à ton âme un peu d’aise.

 

Après ton passage dans l’au-delà

Je regardais cette chaise

Avec beaucoup de malaise

Mes pensées se noyaient  là.

 

Le matin la chaise était déplacée

Et je savais que la nuit venue

Tu étais revenu

Y reposer ton corps blessé.

 

Après deux mois de ces pensées

Une lumière me foudroya.

Tu ne reviendras pas

De pleurer il faut cesser.

 

Ce fut comme une délivrance

Je te verrai un jour revenir

Dans mes souvenirs

Pour apaiser ma souffrance.

 

©B Laroze

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

127 vues
Bernadette Laroze

Bernadette Laroze (92)

Je suis née en Bourgogne.

Mon mari, mon fils et moi sommes partis au Canada où nous sommes restés un peu plus de trois ans. Nous avons
vécu dans un petit village minier au nord de la Province de Québec et ensuite nous sommes allés à Montréal puis Toronto.

Nous avons ensuite émigré aux États-Unis à Fort Lauderdale en Floride où nous nous sommes ancrés à vie. Mon deuxième fils est né en Floride.
J’ai fait de nombreux voyages en France, et tout a cessé
lorsque mes parents sont décédés.

Merci de me lire.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Ouzag Djamel Eddine
Membre
10 janvier 2019 15 h 02 min

Oui, c’est bien triste de perdre son être bien aimé, je compatis.