Je m’écoute dans les confessions – Abdullah Karabag

Une place de mon corps sur la terre commune

Qui convient avec les secrets en excuse sacrée

Où une pince-sans-rire sous le pont de paroles,

Me reposant, je m’écoute dans les confessions.

 

Convive de mon poste qui y atteint au sublime,

Un voyageur spirituel qui s’attend à son apogée.

Etouffer ses pensées, comme dans l’eau trouble,

S’en aller ou s’échapper, sculpteur de mon âme!

 

L’atelier d’un artisan de mon corps musculaire,

Son maître ou sa maîtresse et sang de mon teint

Sans scie, sans tranchant et ma statue en bronze

Qui vous sourit ou vous elle souriez, sans doute!

 

Abdullah Karabag

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

24 vues
Abdullah Karabag

Abdullah Karabag (13)

Abdullah Karabag. Né 1955, Araban/Gaziantep en Turquie.
Ancien instituteur diplomé,
Au pays natal. Il vit en Suisse depuis 1990.
Poète, il écrit en turc, en kurde, en français.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Béatrice Montagnac
Membre
5 avril 2019 19 h 38 min

Bonsoir pour ma première lecture j’ai aimé votre beau texte amicalement
Béa