J’ai vu une larme dans ses yeux – Patrice Ambert

Il est des rencontres incroyables
Qui nous bouleversent de l’intérieur
Révèlent de quoi on est capable
Avec une autre palette de couleurs
Ces carrefours de notre existence
Ou tout semble pouvoir basculer
Réveillent à coup sûr tous nos sens
Sans qu’on y soit vraiment préparé

Elle a ainsi croisé ma route
Chamboulé tout mon quotidien
Apportant l’envie et les doutes
Et puis nos corps se sont rejoints
On s’est juste laissés emporter
Par cette tempête, cet ouragan
C’était une histoire condamnée
Au fond, on le savait sûrement

Aurais-je pu vraiment tout abandonner
Pour la suivre au gré de notre vent?
La question a cessé de se poser
Quand elle a voilé ses sentiments
Laissant l’incertitude et la peur
Envahir doucement ses pensées
Ou muselant peut être son coeur
Pour mieux m’aimer et me protéger

On a repris nos chemins
Notre possible ne l’était plus
Restent une blessure, un chagrin
Les traces d’un paradis perdu
C’est vrai que parfois j’y repense
Je me souviens y avoir cru
Aurions nous dû saisir cette chance?
Quelle vie nous aurait attendu?

Quand je l’ai simplement revue
Que nos regards se sont croisés
En un instant j’ai revécu
Tout ce qu’on avait partagé
Quand d’un geste un peu détaché
Elle a recoiffé ses cheveux
Je sais que je n’ai pas rêvé
J’ai vu une larme dans ses yeux

Alors j’écris et je compose
Je m’immerge dans les sons
Pour qu’il en reste quelque chose
Je mets notre histoire en chanson
Les notes s’enchaînent et la musique
Aide mon coeur a supporter
Que certaines rencontres deviennent tragiques
Quand elles restent inachevées

Le souvenir de ce moment
Vestige d’un destin facétieux
Habite cette musique à présent
Un peu comme un ultime adieu
A une histoire, des sentiments
Qui pour nous resteront précieux
Cet instant figé dans le temps
J’ai vu une larme dans ses yeux

larmes

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

21 vues
Patrice Ambert

Patrice Ambert (11)

J'ai 39 ans, j'ai deux garcons de 6 et 9 ans que j'élève seul depuis le décès de leur maman. Je travaille en cuisine dans un Buffalo Grill et vit en Haute Saone (70)

Pour moi écrire est en même temps un besoin qu'une envie de partager des émotions.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Véronique Monsigny
Membre
20 novembre 2015 11 h 25 min

C’est magnifique ! un amour inachevé qui ne mourra jamais… On entend la musique même si elle aussi est sans doute inachevée. Bravo Patrice, pour ceci et aussi pour la beauté de vos sentiments.