J’ai le mal du premier mai – Wolf Gorbatchèv OSCAR

J’ai le mal du premier mai, il perd son essence

Le chômage étouffe le travail

Il ne reste que l’indigence

Pour la misère le peuple est une volaille

Elle déplume à sa guise son bonheur

Et jette le reste dans les fourneaux

J’ai le mal du premier mai, il dévoile l’horreur

De l’agriculture qui tombe à l’eau

Sous les yeux des dirigeants indifférents

Ils perdent leur temps dans débats sans fin

Tandis que nos rivières vident les bassins

Pour un monde meilleur loin des tourments

J’ai le mal du premier mai, il n’est que le reflet

D’une époque qui a disparu

Où la terre et l’homme se fusionnaient

Où l’on exposait les fruits dans les rues

Pour rendre hommage à la terre

Et faire triompher la vie sur la misère

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

5 vues
Sauvegardes Poèmes

Sauvegardes Poèmes (538)

Ce compte regroupe tous les poèmes des auteurs qui ne sont plus inscrits sur le site en tant que Membre afin de laisser une trace de leurs textes pour le plaisir des lecteurs depuis le site Plume de Poète.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires