Enfance massacrée – Serge Lapisse

ENFANCE MASSACREE

La tendresse de tes nuits,

L’éclat de tes jours

Se perdent bien vite

Dans la vie qui t’emporte.

Enfance brisée

A l’aube de ton destin,

Ton cœur se déchire

Sur les trottoirs des cités avilies.

Ta chair on meurtrit,

Par le viol on l’enferme

Dans la détresse éternelle.

La nature pleure.

Parfois tu tombes

Sous le choc des balles.

Une mine te frappe,

Te clouant sur un lit à jamais.

Enfance blessée

Dans ta candeur profonde,

Tu hurles ta détresse

Au passant qui l’ignore.

Ton corps vieillit

Sous le poids du travail

Qui courbe ton dos

Dans les usines sans lumière.

Chômage, rêves détruits,

Perte de sentiments face

A une morale absurde

T’attendent dès la prime adolescence.

Frappé dans ton corps,

Ton esprit dépérit.

Tu te sens vide

De l’environnement qui t’observe.

Chacun purge dans ta souffrance

Ses émotions, par quelques lois

Ou généreuses donations,

Panse ton âme, puis t’oublie.

Ta détresse grandit

Morsque ton être se déchire

Face au tableau de la vie

Que t’offrent les grands.

L’homme ne respecte plus

Ni la nature ni l’enfance,

Perdu dans l’éblouissement

D’un monde d’artifices.

Serge Lapisse

2.3 3 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

5 vues
serge lapisse

serge lapisse (16)

Parcours littéraire de Serge Lapisse

Serge Lapisse, écrivain humaniste, poète, philosophe, docteur en droit, vit à Pessac en Gironde. Il se lance dans l’écriture voilà une trentaine d’années et propose des points de repère nouveaux pour les êtres humains en recherche et en souffrance dans nos sociétés en mutation permanente, souvent ébranlées par le choc des cultures. Il montre les modifications lui paraissant aujourd’hui nécessaires dans les comportements humains pour conduire nos sociétés à franchir les étapes utiles afin que le XXI° siècle soit pour l’homme celui de l’accomplissement dans ses dimensions physiques, mentales et spirituelles. Ses premiers écrits scientifiques et littéraires visaient le monde du travail et son premier ouvrage « La médecine du travail » a été considéré comme un ouvrage de référence par le conseiller technique du ministre du travail de l’époque.
Il est l’auteur de nombreux écrits dans des revues scientifiques, littéraires et poétiques, en France et à l’étranger. Il a fait éditer une quinzaine d’ouvrages, parmi lesquels on peut citer :
Quelques pas dans l’Ere du Verseau (essai), Editions Instant Présent, Paris 1996.
La Vie entre Pétales et Epines (2 recueils de poésie) Editions La Rose de Verre, 2004-2005.
Notre Monde en Mutation (essai) Editions Lacour-Ollé, 2004
L’Appel de la Vie (roman) Editions Lacour, 2006
L'Annonce d'un Printemps (recueil de poésie) Editions Carbonnier-Quilateau, 2012
Croire à Demain (essai) Editions Spinelle, 2020
Dans ce dernier ouvrage, l'auteur montre le nouveau visage des hommes et des femmes et le regard différent qu’ils portent les uns sur les autres. Il traite de la nécessité d’une bonne communication pour une meilleure intégration sociale. Il expose des valeurs nouvelles dont s'imprègnent les hommes souhaitant tourner le regard vers l'avenir et aider à le construire. Il prône l’instauration d’un revenu d’existence et d’une véritable démocratie participative ainsi que d’une écologie moderne, entre autres. Il lui apparaît nécessaire que nous bousculions nos habitudes afin que nos sociétés technologiques deviennent des sociétés de bien-être.
Ses écrits lui ont valu de nombreuses récompenses littéraires dont le Grand Prix international de Wallonie (médaille de platine) pour son œuvre scientifique, la médaille d’or pour la poésie à l’Académie internationale de Lutèce et aussi des grands prix de l’Appel pour ses essais.
En matière philosophique, il a été dit que l’auteur propose 20 ans après Les enfants du Verseau de Marylin Ferguson, « un tour d’horizon approfondi des différentes mutations qui touchent actuellement l’humanité, tant sur le plan des idées que sur ceux des croyances ou des comportements… ». De sa poésie il a été aussi dit Eclats de vie, Eclosion de rêves est un hymne à la vie, un hymne à l’amour, un hymne à la nature, un hymne à lire. » (Thierry Sajat, poète éditeur). « Serge Lapisse, cet enfant du soleil, n’a plus rien à prouver en lettres. A une œuvre humanitaire, scientifique, philosophique ou sociologique, se dédouble le poète exceptionnel d’une grande richesse tant dans le fond comme dans la forme… » (Claude Evrard, président de l’Académie Renée Vivien).

S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
O Delloly
Membre
26 décembre 2020 16 h 00 min

N’oubliez pas svp d’apposer votre nom à côté du titre de l’écrit comme suit
Titre – Nom Prénom (ou Pseudo)
merci