Destin partagé – Saber Lahmidi

L’aube se lève de derrière la colline.
La vaste verdure nous rassure et nous calme.
L’air éblouissant nous rafraîchit et nous fascine.
Et les rayons en riant caressent les palmes.

Les oiseaux chantent la plus douce symphonie.
Dans les bois sur les brindilles du pin d’Alep.
La vie imprègne les tanières et les nids.
La grâce règne sur les plaines et les steppes.

L’étoile nous attend pour sa cérémonie.
La lune éclaire les ténèbres des soupçons.
L’éclat du ciel dissipe la monotonie.
Et participe à donner des belles leçons.

Tout est parfait, mais le temps nous confond exprès,
Il ne nous laisse aucune chance, et nous distrait
Chers humains ! Où est l’erreur ? D’où vient le chagrin ?
Quel est le sort des innocents et leur destin ?

La Terre tourne, tout est bien fait et ravi.
L’homme se détourne et dévie, tordant sa vie.
Polluant la pureté de ce petit monde.
Paix et engagement, c’est tout ce qu’on demande.

Ce petit monde innocent, notre beau jardin.
De combien de choc et de coup a-t-il besoin ?
Aider la Terre à se réveiller… se lever.
De bonnes idées pour briller… et s’élever.

La Terre sur l’orbite, respectant ses lois.
L’aube revient à nouveau, palpitant de joie.
Les bolides nous guident sans le moindre ennui.
L’astre de nuit prend soin de nous, toute la nuit.

4.5 2 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

23 vues
Saber Lahmidi

Saber Lahmidi (107)

Saber, père de 2 garçons, médecin tunisien de Tozeur, la ville des poètes et la capitale des oasis.
Je vis au Qatar depuis 2011.
Je me laisse guider par ma patience et mon endurance. J'aime lire et écrire.
L'écriture m'a ravivé et les mots m'ont rendu heureux.
J'ai commencé à écrire de manière compulsive en juin 2020 lors du premier confinement suite à la première vague de Covid-19.
J'adore ce merveilleux site (Plume de poète)

S'abonner
Me notifier pour :
guest
8 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Lucienne Maville-Anku
Membre
5 février 2021 17 h 51 min

J’aime ce texte. (On dirait deux ou .même trois poèmes en un).
Il passe du beau, du tendre au ton “dramatique”, avec le “mais” qui introduit des. contrastes…et les interrogations rhétoriques qui donnent matières à réflexion.
Et revient l’aube, “palpitant de Joie”.
L’espoir est là.
Merci, Saber, pour ce poème fascinant

Arnaud Mattei
Membre
5 février 2021 7 h 51 min

Superbe poème, bravo!

Alain Salvador
Membre
4 février 2021 19 h 41 min

Réflexions sous un clair de Lune….
Joliment écrit.

Elea Engels * Chaperonrouge *
Membre
4 février 2021 19 h 36 min

C’est un magnifique poème et éloge.
Merci du partage