Déclin – Marcel Charlebois

Le destin tributaire de l’instinct
L’ âme s’égare prisonnière d’un déclin
Qu’ elle idéalise personnifiant le malin…
D’un quai sans tremplin, ni lendemain.

Entre guillemets rien et tout se passe.
Les parenthèses couronnant le véritable savoir.
Vienne le jour, la fin des déboires
Où le tout se confond, se prélasse.

Cherchez partout hors de vous même
Les ombres qui à vos trousses
Disparaîtront, le temps venu, d’elles-mêmes
S’agrippant à d’autres repousses.«

18 août 2016

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

12 vues
Marcel Charlebois

Marcel Charlebois (75)

J'habite au Québec, à Montréal plus précisément. Né en 1957, j'ai découvert à l'âge de quinze ans mon amour des lettres. J'ai alors tout balancé, les cours de maths, la physique, la biologie et la chimie pour consacrer tout mon temps à la lecture. J'ai depuis, comme vous le constaterez fait mon chemin dans cette vie empruntée aux aléas des caprices qui en contrôlent l’existence.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Fattoum Abidi
Membre
12 juin 2020 10 h 54 min

Bravo Marcel beau et touchant partage belle journée.