Danse – Martine Brûlé

Les danseuses en coulisses répètent les prémices d’un spectacle qu’applaudissent des mains pleines de délices.

Quand de leurs bras tendus elles nous portent aux nues et font naître un frisson dans nos vies sans passion.

En s’étirant les jambes sur les barres glissantes elles se penchent en deviennent émouvantes.

Il y a dans leur lenteur comme une belle gageure de retenir les heures pour frôler le bonheur.

Puis en pas cadencés elles se mettent à sauter dans un élan posé qu’elles ont apprivoisé.

Pleine de retenue, elles tournent en continu reculant les limites d’un corps qui nous invite.

Du haut de leurs chignons elles nous montrent que non, le monde ne tourne pas rond mais qu’elle viendront à bout de tous les tourbillons.

Et c’est les pieds en pointe et les deux mains jointes qu’elles cueillent les étoiles.

Leurs habits de pâleurs dissimulent la sueur de toutes leurs labeurs.

Dans leurs chaussons tressés se cachent dépités de petits doigts blessés d’avoir par trop heurté la scène convoitée.

Et quand il se fait tard elles signent leur départ d’un grand et bel écart.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

3 vues
Martine Brûlé

Martine Brûlé (47)

Je m'appelle donc Martine ... et je suis née le l8/10/1966 à Rouen. De formation initiale en communication j'ai longtemps travaillé pour les municipalités d'Yvetot et d'Elbeuf.
Je suis actuellement chargée de documentation à la Fabrique des Savoirs, pour le compte de la métropole de Rouen. Je participe depuis une petite année à un atelier d'écriture.
J'ai toujours aimé lire et j'écris depuis ... que j'ai appris à le faire, sauf qu'aujourd'hui j'ose enfin partager un peu.
http://martine-brule.blog4ever.com

S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brahim Boumedien
Membre
24 avril 2016 19 h 14 min

Merci, Martine, pour ce généreux partage, “toutes voiles dehors”, indicateur d’un vent favorable. Bienvenue et bonne continuation !

Cordialement

Brahim

Plume de Poète
Administrateur
24 avril 2016 18 h 35 min

Belle introduction sur la pointe des pieds Martine !
Merci pour ce beau partage poétique et nous avons hâte de découvrir vos autres textes.
Bien à vous,
Alain