Au delà des océans – Aldrick Le Mat

Au delà des océans 

 

Elles naissent entre les seins de dunes arides

Ces femmes dépeintes par les on-dit

Combien de vers ont baisers ces sylphides

Brûlantes, au sable flou de rêveries?

 

Vous les trouverez sous ces voiles chauds

Vêtues de ces colliers d’encens lascifs

Qui donnent le tournis bleu aux berceaux

Et la violente impuissance aux récifs.

 

Ici où le soleil tourne de l’œil,

Sous les robes, de musc froid, parfumées

Elles s’embrassent dans l’ombre des feuilles

Au sel de lèvres encore inconsumées.

 

Les jets de geyser ont trempé leurs corps

De senteur, au feutre enivrant du poivre.

Que cent hommes prient pour se faire cadavre

En suçant les eaux dorées de ces pores.

 

Ô Muses dans vos mèches échevelées,

Ces rubans de sphaignes, aux fièvres enfouies

Dont les charmes camphrés non décelés

Chauffent le mystère des désirs inouïs

 

Ces essences ont foudroyé les torses

De rêveurs saouls, abandonnés et nus

Ils n’ont pour vivres qu’une infime écorce

De songe amoureux pour ces inconnues.

 

Aldrick LM

3.5 2 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

1 vue
Aldrick M

Aldrick M (95)

Aldrick, jeune homme de 21 ans. Passionné des Lettres et de Poésie. Parce qu'écrire ce qu'on vit c'est le vivre deux fois.
"Les mots il suffit qu'on les aime pour écrire un poème" R.Queneau

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires