Une symbiose grandiose ! – Ilef Smaoui

C’est fou ce qu’on ressemble à la nature
Dans son amertume et dans ses murmures
C’est fou ce que la nature peut être mature

Dans l’orage il y a la pluie
Après la pluie la terre est inouïe
Après la pluie le soleil luit
Après la pluie dehors nous séduit

Telle est l’inspiration du poète sur sa planète
Guère ne s’arrête quand il y a une tempête
Mais il change ses verbes sujets et épithètes

Dans sa peine la poésie a découvert
Qu’il y a une pluie de vers
Après la pluie l’encre n’est plus amère
L’encre allume son univers

Dans la nature en hiver l’arbre perd ses feuilles
Il ne se considère pas mort et ne fait pas le deuil
Il n’baisse pas les bras et s’oublie sur son fauteuil

Le poète triste se tait pour tout dire
Son silence parle pour verser ses soupirs
Il continue à frémir à écrire à vomir
Jusqu’à épuisement du mal jusqu’à calmir

La poésie n’se gêne pas des larmes pluvieuses
Elles lui sont une rosée merveilleuse 
La musique les lui emprunte envieuse
Ces vers larmoyants sont dans la nuit sa veilleuse

Dans la nature on admire la patience de la terre
Laquelle n’attend pas les excuses du tonnerre 
Lequel est insensible à sa colère à son mal d’enfer

Le poète gémit silencieux
Ses mots judicieux jamais capricieux
Son gémissement audacieux
Le dépêtre ôte c’qui a été pernicieux

Le cœur de la poésie demeure toujours heureux
De recevoir des poèmes pleureux
De recevoir des poèmes fort preux
De recevoir des poèmes pharamineux amoureux

Quand l’soleil est énervé à cause des gros nuages 
Il ne pense jamais se venger et lui faire braquage
Il a confiance en sa force pour ne pas rester otage

Le poète enlève orage de sa tête
Change la couleur d’encre qui l’embête
Retrouve son cœur jamais obsolète
L’orchestre des mots fête la fin d’la défaite

La poésie embrasse les vers pleins de tendresse
La poésie accueille les vers habillés de tristesses
La poésie toujours contente elle attend sans cesse

Que les plumes des poètes la visitent la caressent

 

© Ilef Smaoui – 06/2018

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

52 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
8 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Julie Magne
Membre
8 juin 2018 21 h 09 min

Bonsoir,
Magnifique partition !bravo!

Christian Satgé
Membre
8 juin 2018 6 h 08 min

Une invitation ui résume fort bien, Ilef, tout le charme et l’intérêt de pareil site… et tout le plaisir que nous avons à le lire autant u’à y participer chacun avec sa sensibilité et ses mots…

Brahim Boumedien
Membre
8 juin 2018 0 h 39 min

Merci, Ilef, pour ce généreux partage poétique à la fois doux et angélique avec son envoûtante musique invitant à la visite de ce merveilleux site !