Un bien plus noble destin – Lucienne Maville-Anku

Oh ! Vous qui parmi les vivants êtes restés
Bienheureux de guerres meurtrières des réchappés
Que les fléaux n’ont pas voulu frapper
Oh ! Vous qui avez été épargnés
Et pour qui nuit et jour sans se lasser
Vaillants d’autres ont prié
Oubliant et dédaignant même de manger
D’intérêts propres dépréoccupés
Pour invoquer pour vous fervents
D’un Dieu qu’ils crurent clément
La compassion
Qu’il vous sauvât des eaux polluées
Oh ! Sachez et point ne l’oubliez
Qu’une divine main vous a gardés
Pour un autre bien plus noble destin
Que celui de vous sans cesse affliger
Sur des corps qui ont fait leur temps
Ne le souligne si éminemment dans
“Oh ! Vous qui maintenant dormez”
Un poète et musicien Jean-Marie Audrain
Qu’à tort on ne s’inflige de tourments vains
Pour nous aider au quotidien
Vont-ils les morts qui dorment
Dans l’inconscience se lever
Oh! Puissent tous ceux qui dorment encor’
Bien que vivants de leur sommeil de plomb
Se réveiller puisqu’il en est bien temps
Avant que sur la vie
D’une soudaine et seule frappe
Ne se referment la porte et ses battants
Sans compassion
Oh ! Que point je ne dorme
Quant à moi futile
Fût-il un jour par an
Comme le veut la tradition
Et que de tout sommeil
D’êtres vivants
Je me réveille
Pour mon autre bien plus noble destin
D’être combattant
©Lucienne Maville-Anku, 03/11/20, 09 :51
4 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

10 vues
Lucienne Maville-Anku

Lucienne Maville-Anku (510)

"C'est en écrivant que j'apprends à écrire."
Je suis originaire de la Martinique, une des charmantes petites iles de la Caraïbe, et vis au Royaume-Uni.
J'écris depuis de nombreuses années, et ce sont les autres, dans un premier temps, qui par leurs nombreux encouragements et appréciations a la lecture de mes textes m'ont aidée à prendre conscience que j'avais des talents à valoriser.
Ce désir d'écrire et de mieux écrire qui niche en moi depuis l'âge de 15 ans n'a jamais cessé d'aller croissant. Aussi, j’expérimente que c'est le fer qui aiguise le fer, et que plus j'écris, plus je désire écrire, et apprends de la sorte à écrire en autodidacte, par le soupir, par le désir, comme un feu qui s'attise.
La Poésie elle-même m'enseigne, j'apprends d'elle et découvre plus de sa beauté et sa diversité en lisant et en appréciant ce que d'autres écrivent et expriment, notamment sur cette plateforme, terrain de partage et d'expérimentations où foisonnent tant de talents qui m'émerveillent. C'est une vraie galerie d'arts uniques.
J'écris et développe cet art d'écrire en cultivant ma relation avec la Poésie, 'bon pédagogue’ qui m'instruit et m'éduque, et l'écriture elle-même qui comporte aussi des vertus thérapeutiques contribue à mon développement personnel. Cependant, j'ai souvent désiré participer à des programmes de formation pour parfaire mes talents et la stylistique.
J'ai compilé déjà plusieurs recueils de textes poétiques que je souhaite "dé-confiner" pour les mettre à profit, partant du principe que ce que l'on partage, on le gagne, et ce que l'on garde, l'épargnant à l'excès, on le perd.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Alain Salvador
Membre
19 février 2021 18 h 23 min

Encore de nobles pensées Lucienne

Brahim Boumedien
Membre
19 février 2021 10 h 36 min

Merci, pour ce partage intéressant et utile !