Travail …._ ILEF SMAOUI _

Travail merci tu es d’une grande importance
Tu m’as donné une énorme indépendance
Tu m’as aussi aidée à chasser des souffrances
Mais quand même j’attends avec impatience
Les jours totalement libres mes chères vacances

Travail quand je me plonge dans mes dossiers je suis épanouie
Tu étais aussi une large porte pour que je m’enfuie
Loin de certaines menaces et certains ennuis
Mais quand même j’aime les fins de semaine inouïes
Qui aèrent mon cerveau et du beau enjolivent ma vue et ouïe

Travail bien que tu aies pas mal de points négatifs
Mais j’ai tiré de toi juste plusieurs côtés positifs
Je n’ai jamais été influencée par les points abusifs corruptifs
Je me lève le matin heureuse de retrouver mon actif et mon passif
Mais quand même je préfère de loin l’alphabet et ses mots affectifs

Travail aujourd’hui c’est bien ta fête
J’ai la chance de faire partie de ta planète
Je t’ai tant donné de mon temps et guère je ne le regrette
Tu m’as offert un abri lors de mes terribles tempêtes
Mais quand même j’aime les congés pour danser sur la piste des poètes

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

1 vue
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires