Toujours sur la corde raide – Christian Satgé

Souffleur de rêves et jongleur de bulles,
Le poète est un étrange funambule ;
Au clair de sa plume, il avance mot
À mot, sur le fil noir d’une ligne raide
Tendue entre les marges de ses maux,
Aux piquets de ses malheurs. Sans espoir d’aide,
Il avance craignant l’obstacle d’un point
Ou l’accroc d’une virgule, en contrepoint.

Conteur sans trêve et sans coincer la bulle,
Le poète est éternel funambule,
Les sens en alerte, l’âme à découvert
Il va lentement, filant ses métaphores
En phrases inégales rongées par les vers ;
Le verbe et la rime pour tout sémaphore,
Il joue du frêle balancier des sons,
En équilibre sur un air de chanson.

Jongleur de rêves et souffleur de bulles,
Le poète est un fort triste funambule,
Qui couche sa vie sur papier de soi :
Vertiges furtifs, coups las, heurts lourds, balafres,
Sensations douces comme soie,
Émois fugaces, spleen, désespérance, affres,…
Toujours à la page, il erre noir sur blanc
Sur le chemin du livre sans faux-semblant.

 

© Christian Satgé – mars 2017

Tableau : L’inspiration par J. H. Fragonard (1769)

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

38 vues
Christian Satgé

Christian Satgé (834)

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Anne Cailloux
Membre
29 mars 2019 21 h 19 min

Très beau texte, c’est tout à fait cela, vous avez su trouver les mots exactes
bravo, mots juste
Anne

Béatrice Montagnac
Membre
29 mars 2019 15 h 59 min

J’adore
tu as sus pénétrer l’âme des ou du poète heureux ou malheur qui noirci la page blanche parfois maudite et alors les mots l’apprivoise et toi tu apprivoise la des vers poétiques chantants
je t’embrasse amicalement

Philippe X
Membre
29 mars 2019 6 h 01 min

J’aime ‘trés bien beaucoup ‘” ce texte. Pour te déplaire (et non doppler ) je ferais simple : c’est à mon sens un des meilleurs textes de qualificatifs publié sur l’âme du poète.Je souhaite à tous de connaitre la corde raide, parcours initiatique pour l’Homme qui quitte son monde chimérique pour rejoindre celui de l’utopie…..corde invisible à celui qui n’est pas prêt à avancer.
Les difficultés de ce voyageur ” au delà des frontières du raisonnable ” sont les balanciers lui assurant un bon équilibre…
Félicitations pour ce texte équivalant la caravane dans sa richesse.