Satyre poétique – Astride Risser

Depuis que je suis poète,
Les gens font une drôle de tête,
Ils croyaient que j’étais dactylo,
Ils en sont restés tout go.
Ils s’imaginent que ma littérature
Me rapportent de grosses coupures,
Même si j’écris tout l’été,
Je serai toujours fauchée !

C’est parfois délirant d’être poète,
Il y a des gens qui dansent avec nous,
Qui nous prennent pour des tirelires,
Ou des machines à sous,
Qui disent : à l’argent, courons, courons.
D’autres dansent chaque jour …
Dans la crasse de leurs ambitions,
et les péchés de perdition,
Qui jonglent avec l’amour.

Quand je vois cela tous les jours,
Je préfère encore être poète,
Et vous parler d’amour.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

8 vues
Astride Risser

Astride Risser (7)

Artiste, créatrice, autodidacte, art, dessin numérique, créatrice de bannière (sans être couturière de métier), poèmes illustrés, participation à divers concours littéraires et poétiques. (médailles et diplômes divers), expositions. Diplôme silver en 2007 de artmajeur (sans avoir de galerie sur artmajeur en 2007).

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires