Révolutionaire dans l’âme. Anne Cailloux

Révolutionnaire dans l’âme.

 

A tous ces héros qui ont laissé leurs vies et leurs libértés pour des causes dans lesquelles ils croyaient..

Ils ont lutté pour les peuples opprimés, pour une peau trop noire,

contre une dictature, contre des hommes qui emprisonnent les femmes sous des carcans,

contre la torture des animaux, contre le déforestation en Amazonie, tant d’autres..

.

Défendre ceux qui ont les ailes collées par la peur, ceux qui sombrent sans flotter,

ceux qui pensent sans oser le dire, ceux qui deviennent des moutons par force.

 

Alors, soit tu deviens un mouton, soit tu deviens un loup.

Si tu es un mouton, tu vivras dans la crainte, si tu es un loup tu vivras en solitaire.

 

Ces héros qui épousent parfois une cause qui n’est pas la leur, pour un droit imprescriptible.

Croire en ses convictions et mourir pour les causes auxquelles on croient.

 

La révolution s’inscrit dans des paroles, parfois violentes,

c’est la première défense, mais les faits sont pire encore et ne rien dire c’est cautionner.

 

La révolution se fait à tous les niveaux :

il y a ceux qui plantent des graines de liberté dans le jardin du voisin,

ceux qui offrent une plume d’espoir, voir quelque mots,

ceux qui vont au delà de leurs limites et qui offrent leurs vies,

qui sont nés pour cela et qui n’aimeraient pas mourir autrement : ce serait un affront..

 

La révolution est un drame passionnel

Anne

 

Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre cœur n’importe qu’elle injustice commise contre n’importe qui, où que ce soit dans le monde. C’est la plus belle qualité d’un révolutionnaire.

Un révolté…

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

28 vues
Anne Cailloux

Anne Cailloux (304)

Depuis ma naissance, je fus autodidacte et trop rêveuse.
Spécialiste dans l'art thérapie et les maladies neurodégénératives, j’essaie de retenir le temps des autres et du mien.. Quelques diplômes, une passion pour l'art et les poètes. J'ose dormir avec Baudelaire.
Je suis une obsédée textuelle . Je peins, je crée et maintenant j’écris. Je remets cent fois mon ouvrage pour me corriger. De quinze fautes par lignes je suis passée à quinze lignes pour une faute... Deux livres en préparation et peut-être un recueil de poèmes, si Dieu veut.Anne

Je suis une junky des mots..

S'abonner
Me notifier pour :
guest
5 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Philippe X
Membre
11 mars 2019 5 h 25 min

“”hasta la revolucion siempre”.Tudieu quelle belle envolée, chacun poursuit ses propres moulins à vent” en défendeur de la veuve et de l’orphelin” que nous sommes.
La question que je me pose : y aura t il quelqu’un pour ramasser mon arme et me remplacer sur le sommet de la barricade?
qui déposera un commentaire suite à notre prose enflammée dans quelques années ?
Cela n’est pas le problème..”..La révolution est un drame passionnel” et de la passion nous en avons.
Hasta siempre, Comandante Anna “

Christian Satgé
Membre
9 mars 2019 20 h 20 min

J’épouse totalement votre cause, Anne. Et chacun peut trouver dans ce texte l’occasion de faire sa propre révolution pour le bien de tous. Bravo et merci…