« Quoi qu’il en coûte » – Christian Satgé

Comme il y eut des « Indésirables »,
Mendiants et autres misérables,
On a donc des « Non Essentiels »
Pour notre Homme Providentiel.
N’étant pas de simples tiroirs-caisses,
Qui font sens et lien social
Dans un monde qui déjà encaisse
Que « l’Humain », ce n’est pas crucial,
Ce sont les colporteurs de culture,
Tous les artificiers des arts,
Ces fauteurs de bazar, ces lézards,…
Qu’assassine toute dictature ;
Les petits commerçants qui ont tort
De ne pas être grands. C’est retors !
Ce sont les tenanciers obscènes
Des derniers lieux de liberté
Et, pis, de convivialité,
De rencontres sans mise en scène,…
C’est aussi vous, et c’est aussi moi,
Qui regardons avec quelque émoi
Qu’on ne doit plus filmer la Police
Quand elle dérape, elle glisse,…
Sous prétexte de la protéger
Quand c’est elle, armée, qui va charger
Et qui blesse ici et là mutile
Le enragés ou les inutiles,…
Le terrorisme et la pandémie
Ont bon dos et pas, las, qu’à demi.
Comme il y eut des « Indésirables »,
On est donc des « Non Essentiels »,
Sauf pour payer et voter, Ciel !…
Il faut raison garder, que Diable !
© Christian Satgé – Novembre 2020
0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

10 vues
Christian Satgé

Christian Satgé (834)

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires