Pile dans ta face – Christian Satgé

Petite fable affable pas tirée par les cheveux

 

Depuis qu’il se faisait des cheveux,
Il les perdait, le vieux Léonce.
Et l’un d’eux, coupé en quatre, nerveux
Qui traîne sur son épaule, y pionce,
Ne voulant pas finir chiquenaudé
Grimpe, poil à poil, dedans sa tonsure
Pour sans complexe y baguenauder.
Lui, il ne craint pas les mots à morsure
Des tifs en touff’, ses pairs sprirituels,
En bataille, comme à l’habituel.

 

Depuis qu’il se faisait des cheveux,
Il en avait plus d’un dessus la langue,
Léonce. À faire rire les morveux
Qui en ont un dans la main, tout en gangue.
Ces cheveux d’ange, eux aussi, ont migré,
Sur le luisant dégarni de son crâne.
Il en eut mal aux cheveux, mais bon gré,
Mal gré, traita à l’ébouriffé d’âne
Ceux qui crurent à l’abus de cachaça
Quand il nous raconta, au café, tout ça.

 

Alors que ce chauve sourit aux fables,
De ce conte qui t’a pas emballé
Quelle serait la leçon indispensable ?
On ne cache jamais mieux un galet
Que dans une rivière et du sable
Que sur la plage, Petit Gringalet !

 

© Christian Satgé – janvier 2017

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

25 vues
Christian Satgé

Christian Satgé (834)

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Anne Cailloux
Membre
23 mars 2019 17 h 05 min

Le pauvre …cela aurait ou être pire
il aurait pu avoir un cheveu sur la langue..
Anne

Invité
23 mars 2019 11 h 38 min

Merci Christian,un vieux Léonce bien sympathique. Bon week-end.

Béatrice Montagnac
Membre
22 mars 2019 18 h 56 min

Bonsoir cela m’a bien fait sourire
Un peigne à cent dents pour un cheveu sur la langue (cent dents = sans dent) lol
Merci pour ce bel instant de lecture
Douce soirée amicalement bises !