L’écureuil présomptueux – Christian Satgé

Petite fable affable

Un écureuil pendard et fendard,
Menait et promenait tout son monde,
Au gré de son ego, ce vantard.
De salades en tirades, à la ronde,
Vain, il se flattait de sa beauté,
Célébrait sa remarquable adresse,
Son agilité, sans mégoter,
Ou encensait sa virilité,
Et se glorifiait d’être sans graisse,…
Tout en louant fort sa modestie.
De quoi attirer la sympathie !

Elle déplaît, cette suffisance,
Au vieux hibou, voisin grognon :
« On peut avoir, pour soi, c’est d’usance,
Quelque estime, c’est parfois trognon.
Mais votre fatuité m’indispose.

– Monsieur du Mépris est désobligé ?
Raille l’autre. Moi qui me propose
D’imiter vos regards et vos poses.

– En ce cas, il faut vous corriger :
L’orgueil se contente de lui-même,
Mais la vanité veut qu’autrui l’aime ! »

©  Christian Satgé – mai 2014

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

50 vues
Christian Satgé

Christian Satgé (834)

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
9 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
O Delloly
Membre
11 novembre 2018 18 h 54 min

cher Christian et fabuliste, j’ai adoré les 4premiers vers allant de première ensemble
puis ai décroché (vain , j’eus déposé “vint :…) et donc sauté des lignes
je fais l’effort, ma culture fabuliste est faible ; je dois ne pas savoir les lire correctement….
y faire des pauses ; il est vrai que j’aime lire fes vers comme une barque glissant sur l’eau …

cependant, si la critique peut m’être accordée, je pense que certaines tournures
mériteraient la modernité du participe présent, ayant cet avantage de saisir l’instant
sans stopper la lecture…
.
christian , bravos pour votre morale

Invité
9 novembre 2018 8 h 02 min

C’est pourtant mignon un petit écureuil, je suis comme Anne, j’aime l’écureuil . Bisous Christian

Anne Cailloux
Membre
8 novembre 2018 22 h 31 min

Beau parleur l’écureuil.. On arrivera bien à tous se retrouver dans vos écrits Christian
soyons ra&liste..
Moi j’aime beaucoup l’écureuil mégalo.
Anne.

Invité
8 novembre 2018 17 h 44 min

Accepterez-vous que l’on vous dise qu’on aime votre fable si réaliste ?