Le chant de l’ange – Régina Augusto

Le chant de l’ange

Je l’ai entendu pour la première fois
Un soir d’hiver, moi je n’en revenais pas
Un enfant chantait d’une si douce voix
C’était le chant d’un ange me chantant tout bas
Cette voix de l’enfance qui ressemblait parfois
Au cantique du ciel chanté pour ceux d’en bas

J’ai levé la tête pour voir son doux minois
Mais l’enfant timide ne me vit même pas
Son regard bleu posé au-dessus des toits
Etait illuminé par un tel éclat
Que je n’osais pas abîmer cette joie
Moi je l’écoutais sans avancer d’un pas

Sa chanson finie, c’est son sourire de soie
Qui me fit pleurer je le pris dans mes bras
Lui il réagit comme le fait l’enfant roi
Doucement se défit non sans embarras
De mes bras câlins, et j’en restais sans voix
Puis il me sourit et très vite s’éloigna.

Régina Augusto Châteauroux.
Texte protégé

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

9 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires