L’Ange gardien – Véronique Monsigny

L’Ange gardien –Véronique Monsigny

 

Suspendu au berceau ou l’enfant se repose

L’ange pose un doigt sur la bouche  rubiconde

Pour suspendre les mots derrière les lèvres roses

Et ouvrir ce cœur à tout l’amour de monde

 

De son souffle divin il lui confie une âme

Libre et donc capable de bonté et de haine

Le jardinier ailé de ce geste condamne

Le petit homme à vivre des fruits de son Éden

 

Lucifer veillant cependant dans son coin

Tire de son carquois la flèche qui tue la vie

En visant la bonté inocule avec soin

La peur l’égoïsme et de l’autre l’envie

 

Les oreilles innocentes à la sagesse se ferment

Quand les mots apparaissent surgit le grand tumulte

Le regard se voile le rire devient terne

L’enfant est en danger en devenant  adulte

 

Mais l’ange est le gardien de cette âme immortelle

Il invite en ce cœur le poète à rimer

Veillant à préserver l’équilibre  essentiel

La liberté de vivre et le devoir d’aimer

ange-gardien4

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

5 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Denis Roux
Invité
16 avril 2016 17 h 56 min

Salut, merci pour votre article très plaisant! Je suis intéressé par ce theme. Grâce à votre site que je viens découvrir, je vais en connaître davantage. Amicalement.

Parvati Ldm
Membre
8 décembre 2015 11 h 27 min

Un poème très éloquent rempli de jolis vers ! Bravo =)

Invité
8 décembre 2015 8 h 05 min

très belle sensation en ce monde enfant
b journée

Brahim Boumedien
Membre
7 décembre 2015 19 h 33 min

Merci, chère amie, pour la belle balade que tu nous offres dans ta merveilleuse poésie dont le dernier texte et particulièrement la dernière strophe est un hymne aux poètes et une invitation à rimer..