L’amour peut lui porter secours ! _ ILEF SMAOUI _

C’est le cœur de plusieurs gens
Envers eux il faut être plus que indulgent
Car ce cœur n’a pas un détergent
Et c’est là où bons cœurs doivent être intelligents

Chaque épine est une douleur
Chaque épine est un malheur
Chaque épine est le mal qui pleure

Ce cœur n’possède pas broyeur
De la noirceur et de la rancœur
Pour laisser pousser à nouveau les fleurs
Ce cœur est épineux et il vit dans la peur

Les braves cœurs sauront comment ces épines les éliminer
Sauront comment à nouveau l’illuminer
Sauront comment ce cœur le gominer et vers la bonté l’acheminer

Oui ce cœur a besoin d’une overdose d’amour
A besoin qu’on l’aide qu’on lui apporte secours
A besoin de reprendre confiance en lui et ceux qui l’entourent
Pour qu’un jour la gerbe du verbe aimer il la savoure

Chaque épine est telle misère
Chaque épine est telle colère
Chaque épine est haine sévère

Ce cœur a besoin de douceur et de sincérité
Il a besoin d’autre cœurs pleins de générosité
Qui sauront lui rendre toute sa bonté et beauté
Qui sauront arracher ces épines pour qu’il ressente gaité

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

462 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires