L’aiglon – Christian Satgé

                                                                Petite fable affable

 

Parce qu’il se croyait un vrai destin,
À peine sorti de son œuf, matin,
Un aiglon voulut vite changer d’aire,
Connaître le vaste monde des airs
Depuis les glaces jusques aux déserts
Avant de s’en retourner à l’embarcadère
Qui certes l’avait vu ouvrir les yeux
Mais, mieux, planer, en premier, dans ces cieux.

Un beau jour, confiant en sa bonne étoile
Il contraint son père à mettre les voiles
Et monte sur le trône des oiseaux,
Heureux de tenir enfin le seul rôle
À la mesure de son talent, le drôle !
La fortune sourit au damoiseau
Jusqu’à ce qu’il comprenne que son règne
Ne serait que problèmes et châtaignes.

La Fortune parut moins bonne alors
Et il sut le prix du respect, de l’or,…
De ce qui brillait, comme tâche d’huile,
Avant, quand il n’était que lui,
Grand rapace sous le soleil qui luit,
Sans ce boulot tout en tracas et tuiles :
Avoir rang n’est pas aboutissement
Du chemin… c’est, las, son commencement !

© Christian Satgé – septembre 2017

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

27 vues
Christian Satgé

Christian Satgé (834)

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires