..Interlude aux Portes du Paradis – Anne Cailloux

 

Avant le re confinement, une partouze est organisée en enfer.

Vous savez maintenant d’où vient le chiffre 666.

Nous avions commencé par un 69, mais, nous sommes en enfer pas au firmament.

Au paradis, il n’y a pas de mâle pour vous faire du bien, mais en Enfer tout est permis.

 

C’est le branle-bas de combat, les incubes sont débordés, veuillez donc présenter votre invitation et ranger vos baobabs, la séance n’est pas encore ouverte.

Une tombola est mise en place, le meilleur coup aura une place au paradis.

Pour le meilleur cou, la girafe est priée de se retirer du concours.

Les caniveaux rigolent, sous les yeux de Monsieur le Curé, courant derrière le furet, suivi de très près par Idéal du Gazeau. Le trio de tête finira en queue de peloton, les uns dans les autres. Le gagnant de la course sera coté en Bourse et pourra adhérer aux parties. Le dernier est prié de fermer le cercle. Ici aussi, c’est vingt cène comme au Paradis.

 

Changement de programme, on nous annonce l’arrivée surprise du Dieu du hard rock ; Monsieur Eddie Van Alen.

Ne sachant pas s’il va aller au Paradis ou en Enfer, il fera une apparition sur les deux scènes. Ayant des amis des deux côtés, ce soir exceptionnellement les portes du Paradis et de l’Enfer seront ouvertes, ainsi que les portes jarretelles.

Vous êtes invités après minuit à foutre l’Enfer au Paradis.

Les vantards, les queutards sont priés de respecter les arrêts de jeux, de ne pas mentir sur la

longueur de leurs accords, face au Dieu du rock, dans tous les sens du derme, vous ne faites pas le poids face à Eddie et votre organe vocal ne fait pas le poids.

Les bâtards bien cuits, ronds comme des queux de pelles, sont priés de rejoindre les pets de none et les têtes de nègres pour une orgie cul y n’ère. Vous pouvez prendre la file que vous voulez, cela ne nous concerne pas, chuchote Thierry Roland.

Lors de la soirée, vous êtes priés de garder votre badge pour vous identifier.

Vous trouverez à l’accueil, des préservatifs, des boules quies, de la mort subite, des lignes Paris Marseille, pas besoin de savon, cela glissera tout seul.

Saint-pierre est prié de ne pas nous escagasser avec son verre à moitié plein.

Je lui conseille donc de le verser dans un verre plus petit est d’arrêter de nous emmerder.

 

Vous êtes priés de vous présenter après 22 heures à la porte des enfers.

Ce soir, le service d’ordre est assuré exceptionnellement par les membres de Charly Hebdo. Je ne réponds de rien.

Bonne soirée à vous tous et surtout restez couvert.

©Anne Cailloux

4.5 4 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

29 vues
Anne Cailloux

Anne Cailloux (304)

Depuis ma naissance, je fus autodidacte et trop rêveuse.
Spécialiste dans l'art thérapie et les maladies neurodégénératives, j’essaie de retenir le temps des autres et du mien.. Quelques diplômes, une passion pour l'art et les poètes. J'ose dormir avec Baudelaire.
Je suis une obsédée textuelle . Je peins, je crée et maintenant j’écris. Je remets cent fois mon ouvrage pour me corriger. De quinze fautes par lignes je suis passée à quinze lignes pour une faute... Deux livres en préparation et peut-être un recueil de poèmes, si Dieu veut.Anne

Je suis une junky des mots..

S'abonner
Me notifier pour :
guest
8 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Invité
28 octobre 2020 8 h 24 min

l’Enfer est bien sur la terre, et la party ne fait que commencer, merci Anne.

O Delloly
Membre
25 octobre 2020 0 h 15 min

Merci Anne pour ce moment décoiffant, tant parfois certains oublient l humour et la beauté du Rêve
Olivier

Christian Satgé
Membre
24 octobre 2020 8 h 09 min

Merci de nous réjouir avec cette paradisiaque partie… infernalement drôle. C’est un palier de te relire à nouveau, petite belette.