FETER LA VIE – Jean-Marie Audrain

 

Je dédie cet hymne A Anne-Cécile

double Médaille d’or en natation aux jeux paralympiques
à la force de ses demi-membres et de son immense courage.

Il faut fêter la vie qui est en toi
Depuis bien avant ta naissance
Dis, par des mots d’amour, des cris de joie
Ton infinie reconnaissance.

Ne sens-tu pas que sur cette terre
Chacun a sa place à part entière :
Le vieil homme comme le nouveau né
Cachent une richesse insoupçonnée.

En ouvrant les yeux, ne vois-tu pas
Ce qui nous rend semblables ici-bas :
Tant l’athlète que le handicapé
Partagent une égale dignité.

Te faisant tout ouïe, n’entends-tu pas
Mille pleurs pour celui qui s’en va ?
Même ciel et terre portent le deuil
Pour les petits défunts sans cercueil.

Toi qui as eu la chance d’exister
Tu ne peux faire semblant d’ignorer
Qu’on vole cent mille fois le cadeau
De la vie aux portes des berceaux.

Toi qui as une voix pour chanter,
Des yeux, des oreilles pour contempler,
Bénis ceux-là même qui t’ont aimé
Et par qui, un beau jour, tu es né.

Il faut fêter la vie qui est en toi
Depuis bien avant ta naissance
Dis, par des mots d¹amour, des cris de joie
Ton infinie reconnaissance.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

63 vues
Jean-Marie Audrain

Jean-Marie Audrain (325)

Né d'un père musicien et d'une mère poètesse, Jean-Marie Audrain s'est mis à écrire des poèmes et des chansons dès qu'il sut aligner 3 mots sur un buvard puis trois accords sur un instrument (piano ou guitare). À 8 ans, il rentre au Conservatoire pour étoffer sa formation musicale.
Après un bac littéraire, Jean-Marie suit un double cursus de musicologie et de philosophie à la Sorbonne.
Il se met à écrire, dès cette époque, des textes qui lui valurent la réputation d’un homme doublement spirituel passant allègrement d’un genre humoristique à un genre mystique. D’ailleurs, il reçut de la SPAF (Société des Poètes et Artistes de France) un grand diplôme d’honneur en ces deux catégories.
Dans ses sources d’inspiration, on pourrait citer La Fontaine, Brassens et Devos.
Lors de la naissance du net, il se prit à aimer relever les défis avec le site Fulgures : il s’agissait de créer et publier au quotidien un texte sur un thème imposé, extrêmement limité en nombre de caractères. Par la suite il participa à quelques concours, souvent internationaux, et fut élu Grand Auteur par les plumes du site WorldWordWoo ! .
Il aime également tous les partenariats, composant des musiques sur des textes d’amis ou des paroles sur des musiques orphelines. Ses œuvres se déclinent sur une douzaine de blogs répartis par thème : poésie, philosophie, humour, spiritualité…sans oublier les Ebulitions de Jeanmarime (son nom de plume). Un autre pseudo donna le nom à son blog de poésies illustrées : http://jm-petit-prince.over-blog.com/
Pendant longtemps il a refusé de graver des CD et d’imprimer ses œuvres sur papier, étant un adepte du principe d’impermanence et méfiant envers tout ce qui est commercial.
Si vous ne retenez qu’une chose de lui, c’est que c’est une âme partageuse et disponible.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
5 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Ketty Platon
Membre
3 mars 2018 16 h 24 min

j’aime tant la forme que le fond qui reflète une grande sensibilité

Invité
3 février 2017 15 h 40 min

Bel hommage

Plume de Poète
Administrateur
3 février 2017 11 h 41 min

Merci pour ce bel hommage bien mérité Jean-Marie !
N’oubliez pas d’ajouter votre prénom et nom à la suite du titre de votre texte lors de la saisie sur la page des publications afin que les lecteurs, visiteurs et membres puissent mieux vous apprécier…
Bien à vous,
Alain