Compte sur toi-même pour réaliser ce que tu aimes … – Ilef Smaoui

Ne sois pas exigeant avec le bateau d’autrui 
Car c’est bien lui qui l’a construit 
Sois exigeant avec le tien car c’est juste lui
Qui t’emmène vers tes lieux inouïs
Qui assure tes voyages tous les jours et nuits
C’est toi qui lie son ancre aux joies ou ennuis

Choisis ton propre bateau 
Celui qui est à tes yeux le plus beau 
Réfléchis avec ton cerveau
En entier non en tout petit morceau
Vise et lance ton cerceau
C’est toi qui décide son vrai berceau

N’est pas fait pour le voyage
Le bateau qui s’écroule au premier orage
Il te jettera avec tes bagages
Et tu ne pourras jamais atteindre le rivage
Tu lui as été bouée de sauvetage
Tu sauras vite son langage son vrai visage

Dans ton bateau tu es le capitaine 
Tu navigues selon ta propre volonté sans chaines
Tu peux rencontrer des baleines
Des crocodiles dauphins requins et des sirènes 
A toi d’ajuster tes voiles selon la scène
Qui te plait et reste plongeur qui a beaucoup d’haleine

L’image contient peut-être : ciel et plein air
© Ilef Smaoui – 2017
0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

7 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires