Comment l’inspiration vint aux fabulistes – Christian Satgé

Petite fable affable

 

Phoebe étant sans doute devenue pudique
Pour montrer ses courbes et rondeurs héraldiques,
La nuit acquit ajours de lune fort mitée,
Laissant à tous alors lueurs trop limitées
Pour l’amour, la chasse, les plaisirs ou l’étude
– À chacun son vice – et aux ombres latitude
De régner sur le monde et tous ses environs.

C’est alors que quittant le chaud et doux giron
Du vieux Morphée, c’était première, un jeune homme
Qui savait ses lettres et répugnait aux sommes,
Par la plume nous mit à poil sur du papier,
Grattant volée de vers sans se faire prier.

Vint ainsi aux rimeurs une sombre habitude
Jamais tombée depuis, las, en désuétude,
Qui les fait revivre quand l’autre est alité.
Ils ne sauraient être dans les us et l’usage
Ayant, matin, fait leur l’adage d’un grand Sage :
« L’ennui naquit un jour de l’uniformité*. »

* Les amis trop d’accord, A. Houdart de la Motte (Fables nouvelles, IV, 15, 1719)

© Christian Satgé – Décembre 2020

4 2 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

1 vue
Christian Satgé

Christian Satgé (834)

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Anne Cailloux
Membre
6 décembre 2020 14 h 22 min

Tu as creusé longtemps pour nous sortir ce trésor?
Oui déshabillons les, plumons les, épilons les, continuons encore…
J’aime beaucoup ce coté de toi..
Baisers mon doux renard