Cathédrale – Christine Videlaine

Loin de ma cathédrale occitane

Devant ce palais vénitien de verre

Les méandres d’Adriatique que je suis 

Me conduisent, me portent et me chavirent

 

Sous une voûte profane

J’ai prié le dieu destructeur

D’épargner les ashvins désunis

D’étouffer ses fracas, nos pertes et leurs soupirs

 

Mais l’odeur d’encens déjà s’enfuit

Nomade sans caravane

J’ai parcouru le désert trompeur

 

Entendu les cris, vu le soleil de minuit

Et le long de l’échine, sous la peau encore te sentir

Sans repos tant que c’est ton ombre qui me suit.

 

©Christine Videlaine

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

20 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Fattoum Abidi
Membre
19 janvier 2019 18 h 34 min

Très beau beau poème bravo Christine
Mes amitiés
Fattoum.