A V C – Colette Guinard

A-V-C après un coma de 12 jours

CHAMBRE 839 – 833
Lieu immaculé percé
D’une baie luminescente
Seule une respiration harassée
Retentit dans le silence

Suis dans un rêve éveillé
Où est-ce la vie
Qui maintenant resurgit
Au travers d’un brouillard
Yeux mi-clos apparaissent sans fard

Deux silhouettes vêtues de blanc
Est-ce des fantômes
Ou des anges accueillants
Venant me délivrer de ma torpeur
Un frisson me parcourt

Je suis en vie, quel bonheur
De renaître à celle-ci
A deux lutter encore et encore
Voir grandir tous mes petits
Merci à tout ce personnel

Venu d’un ciel virtuel
Qui par magie fait d’un geste
Ou d’un dialogue choisi
Entrevoir l’espoir d’un avenir
Je vis, je vis, je vis

Texte de Colette Guinard février 2007

4 4 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

12 vues
Colette Guinard

Colette Guinard (436)

Je suis marié à Jean depuis 63 ans ,nous nous sommes connus gamins 14 et 17 ans , nous nous aimons d’un amour idyllique qui a enrichi ma vie et m’a donné des ailes ,de l’inspiration pour la peinture,la sculpture, la poésie , je suis en fauteuil roulant depuis treize ans après un A V C !
Actuellement je vis dans un résidence seniors afin d’être proche de mon époux qui est en face dans un ehpad en fauteuil roulant lui aussi ayant fait un très grave A V C il a perdu toute son autonomie mais garde intact son intellect ce qui nous permet de vivre notre complicité !

Nos quatre enfants nous ont donné une grande famille Jean et moi attendons ensembles le bout du chemin main dans la main, rien ne vaut la vie elle mérite d’être vécue

S'abonner
Me notifier pour :
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Pascale Jarmuzynski
Membre
13 avril 2021 10 h 36 min

La Vie, la Vie, la Vie ….
et quand on lit vos écrits …
on voit comme vous l’aimez ….
Je me permet de vous embrassez bien affectueusement Colette.
douce journée …. pleine de Vie.

Anne Cailloux
Membre
13 avril 2021 9 h 46 min

La vie à plus de plaisir à ce prix là.

Alain Salvador
Membre
5 mars 2021 20 h 42 min

C’est quand on a failli perdre la vie que l’on en voit toute sa valeur