Tu m’as tant donné – Lucienne Maville-Anku

Tu m’as tant donné
Et je suis comblée
Déborde mon cœur de paix
Rayonne sur moi ta lumière
Je n’ai de rien plus peur
Finie de l’anxiété la menace
De demain la peur si tenace
Je vis dans le présent
Et je vis pleinement
Je vois l’ici dans ma main
Il est don de ta provision
De ton amour l’expression
Je vis dans le présent
Je n’ai plus peur de demain
De ce qui peut arriver soudain
Sans que je n’y puisse vraiment rien
Je n’ai le contrôle que de l’aujourd’hui
De l’instant du moment
Du moment de l’instant
Pour dire oui pour dire non
Pour dire non pour dire oui
Et bien penser bien réfléchir
Avant toutes décisions
Et dans la hâte éviter l’action
Dans une folle précipitation
En me disant que c’est urgent
Je n’ai plus peur de demain
Je vis le moment du présent
Qui m’est donné pleinement
Vois-je que tout j’ai abondamment
La paix la joie à profusion
Ta présence auprès de moi
Je la sens palpablement
Je n’ai pas peur de demain
Qui vient si rapidement
Je le vois vivant dans le présent
Il est déjà là potentiellement
Dans ma main chacune de mes actions
Demain sera le fruit de mon présent
Et de mes hiers encore des bourgeons
Ce qui aura été semé
Est ce qui sera récolté
Bons grains comme mauvais grains
Puisse des bonnes semences la moisson
Dans la balance peser plus lourd
Et quant à tous ces mauvais grains
Qu’ont semés aussi nos mains
Au cœur de nos pénibles jours
Que bonne grâce nous soit faite
Qu’ils meurent dans la terre à jamais
Pour ne plus du tout ouvrir les yeux
Mon Dieu
Sinon ce serait si désastreux
De nous ayez bonne pitié
Nous ne sommes que…du fumier
De nous ayez bonne pitié
Mon Dieu
Toi qui nous as tant donné…
Tu seras encore clément
Pas vrai ?
Ne sommes-nous pas tes enfants
Ne vas-tu nous pardonner…
Extract de “Tu m’as tant donné”
@Lucienne Maville-Anku,  02/0//21, 08: 38
5 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

27 vues
Lucienne Maville-Anku

Lucienne Maville-Anku (508)

"C'est en écrivant que j'apprends à écrire."
Je suis originaire de la Martinique, une des charmantes petites iles de la Caraïbe, et vis au Royaume-Uni.
J'écris depuis de nombreuses années, et ce sont les autres, dans un premier temps, qui par leurs nombreux encouragements et appréciations a la lecture de mes textes m'ont aidée à prendre conscience que j'avais des talents à valoriser.
Ce désir d'écrire et de mieux écrire qui niche en moi depuis l'âge de 15 ans n'a jamais cessé d'aller croissant. Aussi, j’expérimente que c'est le fer qui aiguise le fer, et que plus j'écris, plus je désire écrire, et apprends de la sorte à écrire en autodidacte, par le soupir, par le désir, comme un feu qui s'attise.
La Poésie elle-même m'enseigne, j'apprends d'elle et découvre plus de sa beauté et sa diversité en lisant et en appréciant ce que d'autres écrivent et expriment, notamment sur cette plateforme, terrain de partage et d'expérimentations où foisonnent tant de talents qui m'émerveillent. C'est une vraie galerie d'arts uniques.
J'écris et développe cet art d'écrire en cultivant ma relation avec la Poésie, 'bon pédagogue’ qui m'instruit et m'éduque, et l'écriture elle-même qui comporte aussi des vertus thérapeutiques contribue à mon développement personnel. Cependant, j'ai souvent désiré participer à des programmes de formation pour parfaire mes talents et la stylistique.
J'ai compilé déjà plusieurs recueils de textes poétiques que je souhaite "dé-confiner" pour les mettre à profit, partant du principe que ce que l'on partage, on le gagne, et ce que l'on garde, l'épargnant à l'excès, on le perd.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Arnaud Mattei
Membre
9 mai 2021 19 h 16 min

Toujours cette belle plume et de l’émotion à vous lire

Colette Guinard
Membre
8 mai 2021 18 h 56 min

Il est un ,il est trois, il est tout, vous ne craignez rien Lucienne:
Plus rien à pardonner ,il l’a fait pour nous tous! je vous embrasse avec tendresse! Colette