Serments effrontés – Anne Cailloux

Votre bouche fait de serments voluptueux

m’offre des alinéas d’ivresses

Que nenni, point il ne faut vous tempérer

j’eus souhaité que vous le fassiez …

Mes yeux se pourvoient en tentation

demandant audiance

faisant appel..

 

les ombres gardiennes de mon corps

surveillent et abdiquent.

Dans ses soirs ineffables

vos chuchotements sur moi

règnent en Maître sans que vous le sachiez

Sur mon parchemin, ma plume vous invite

et se glisse à coté de vos ardeurs

 

Le ELLE se colle au IL au bout d’une ligne

suivit d’un point.

Aucun mot ne doit déranger

ce phrasé de volupté

Sous une musique d’énigma

l’encré enfiévré enduit de mucus

dessine une enluminure tout en courbe

Les mots s’offrent à la feuille

 

Le IL glisse en ELLE

un (entre parenthèses)

les cachent aux yeux d’un verbe impersonnel

Mon ciel de lit, vous fait des yeux impudiques

mon littoral minéral

teinte vos yeux d’ocre et de turquoise

 

Au creux de vos mains, des vibrations sensorielles

augmentent mon chant magnétique

allant chercher mes soupirs égarés

faisant monter des épices au creux de votre ventre

avant de prêter serment

j’irais tourner ma langue sept fois dans votre bouche.

Je pose ma plume et prends le temps de savourer mes mots

de choisir ce que je vais écrire

Si vous saviez..

.

©Anne Cailloux sept 2018

 

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

69 vues
Anne Cailloux

Anne Cailloux (304)

Depuis ma naissance, je fus autodidacte et trop rêveuse.
Spécialiste dans l'art thérapie et les maladies neurodégénératives, j’essaie de retenir le temps des autres et du mien.. Quelques diplômes, une passion pour l'art et les poètes. J'ose dormir avec Baudelaire.
Je suis une obsédée textuelle . Je peins, je crée et maintenant j’écris. Je remets cent fois mon ouvrage pour me corriger. De quinze fautes par lignes je suis passée à quinze lignes pour une faute... Deux livres en préparation et peut-être un recueil de poèmes, si Dieu veut.Anne

Je suis une junky des mots..

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Christian Satgé
Membre
10 septembre 2018 16 h 16 min

Un régal de mots pour un texte qui offre une invite dont on ne peut que déplorer de n’être le destinataire. Bravo pour cette beauté qui fleure cette sensualité à fleur de peau qui vous sied si bien.

O Delloly
Membre
9 septembre 2018 22 h 29 min

belle emphase de mots sur un air d’un soufflé romantique
merci pour votre retour Anne
j’ai apprécié
Oliver