Où est-il ! – AnneCailloux

La junky..

Il est ma drogue, quand il est là, je lape ses mots

ils entrent dans mon subconscient pour abreuver mon âme.

Je suis en transe, au moindre de ses chuchotements

puis sa voix m’apaise, ses yeux me calment.

Il est mon crack, mon héroïne au masculin

une étincelle dans ma tête, qui monte à mon cœur.

Une chaleur m’envahit, plus rien ne compte

la Terre s’est arrêtée de tourner au son de sa voix.

J’aimerais faire une overdose de lui

et plus jamais redescendre, rester, les cieux dans ses yeux.

Je suis devenue une junky, il est ma drogue

j’attends ma dose, l’écume au bord des yeux

et l’âme tranchante comme un rasoir

qui me coupe les larmes en deux.

Mes reins se creusent, mon pouls s’affole comme une boussole

qui aurait perdu le nord.

Je deviens une autre que je ne connais pas

sans plus aucune volonté

avec une fêlure à l’esprit en permanence.

Je doit mettre mon armure et me protéger de ce mal

que je ne connais pas, qui pénètre mon sang

et prends racine dans mon âme.

Je suis juste une junky…

Allez encore une dose..juste une petite.. Viens vers moi.

©2017 -Anne Cailloux

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

38 vues
Anne Cailloux

Anne Cailloux (304)

Depuis ma naissance, je fus autodidacte et trop rêveuse.
Spécialiste dans l'art thérapie et les maladies neurodégénératives, j’essaie de retenir le temps des autres et du mien.. Quelques diplômes, une passion pour l'art et les poètes. J'ose dormir avec Baudelaire.
Je suis une obsédée textuelle . Je peins, je crée et maintenant j’écris. Je remets cent fois mon ouvrage pour me corriger. De quinze fautes par lignes je suis passée à quinze lignes pour une faute... Deux livres en préparation et peut-être un recueil de poèmes, si Dieu veut.Anne

Je suis une junky des mots..

S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
ChanTal-C
Membre
25 octobre 2017 16 h 54 min

J’aime ! Sensuel à souhait…
Merci Anne

Chantal

O Delloly
Membre
23 octobre 2017 1 h 25 min

juste délicieux. Bravos
Oliver