On part ! – Alain Salvador

Si quelquefois je vise la Lune,

Que mes projets soient un peu fous,

Qu’ils passent bien loin de cette Lune,

Il y aura une étoile au bout .

 

Je n’ai pas fini mon enfance,

Et je veux rester dans mes rêves,

Mon esprit toujours en errance,

Avec des escales les plus brèves.

 

Je t’emmène sur la Voie Lactée,

Donne moi la main mon amie,

Et ne me laisse pas tomber

Au sein de cette galaxie.

 

La Grande Ourse et le Sagittaire,

La Balance, le Lion, le Bélier,

Pour nous n’auront plus de mystères,

Puis après nous pourrons rentrer.

 

A.S.

 

4.3 3 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

36 vues
Alain Salvador

Alain Salvador (255)

Je suis né en 1956, et ai toujours eu le goût pour l’écriture.
Cependant je n’ai fait aucunes études , ni de lettres ou autre chose de bien gratifiant.
Je n’ai qu’un CAP de mécanique en poche et ma vie passée en usine , ma famille avec mes trois enfants, font que depuis ma retraite, j’ai repris du temps pour me consacrer aux mots.
On pourrait dire de moi que je suis plutôt un autodidacte.
Les quelques personnes à qui je fais lire mes textes me disent que j’ai une facilité d’écriture.
A cela je leur réponds: ”ce n’est pas toujours si facile qu’il n’y paraît… ” Et pour l’orthographe, et bien je révise les règles…Il n’est jamais trop tard si l’on veut entreprendre quelque chose dans sa vie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
16 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Arnaud Mattei
Membre
9 mai 2021 19 h 13 min

Belle ballade et beau voyage de l’enfance et en enfance

Lucienne Maville-Anku
Membre
8 mai 2021 21 h 55 min

“Je n’ai pas fini mon enfance,
Et je veux rester dans mes rêves,
Mon esprit toujours en errance, ” A.S.

***
L’enfant – L’adulte
L’adulte – L’enfant
Ils se tiennent la main
Ils s’étreignent
Ils s’embrassent
Ils s’entre-aident
Ils se soutiennent
L’enfant – L’adulte
L’adulte – L’enfant
Ils sont tout deux
L’un pour l’autre
À l’un à l’autre
À vie loyaux
Reflet – Miroir
Miroir – Reflet
L’enfant meurt en l’adulte
Et en son sein repose
L’adute meurt en l’enfant
Et en son sein repose
L’adulte – L’enfant
L’enfant – L’adulte
Grand l’on est petit
Petit l’on est grand
Grand-petit
Petit-Grand
L’enfant en soi demeure
Jamais l’enfant ne meurt
L’enfant – L’adulte
L’adulte – L’enfant
Ils se tiennent par la main
(@Lucienne Maville-Anku, 08/05/21, 20 :40)

Philippe DUTAILLY
Membre
8 mai 2021 10 h 01 min

Tu as raison de partir et de rester enfant. Les voyages forment la jeunesse…

Colette Guinard
Membre
8 mai 2021 9 h 24 min

Quel beau voyage vous faites là mon Ami , qu’il vous entraine vers le merveilleux ! Bonne journée ensoleillée Blanche