Mon “Je mourrai” – Monique Morro

Je mourrai en dortoir pour les petits lépreux.

Je mourrai tout en blanc

Je mourrai amoureux

Je mourrai en sottise

Je mourrai blanc et noir

En éphéméride ou bien en réfectoire

Je mourrai ronde et sèche

Je mourrai signifie

Je mourrai juxtapose pour René Char aussi

Et je mourrai cloison sans pour ça faire de bruit

Je mourrai terre à terre

Sans pardon sans merci

Je mourrai seule en merde

Dans un four engloutie

Je mourrai cauchemar ou cloque d’eau

En couleur blême

Je peux mourir violette

Comme Jeanne Champion en met sur sa palette.

Je peux mourir baleine ou bien jambe de bois.

Et je mourrai ventouse et puis dos de mon père.

Je peux mourir avec,

Je peux mourir sans toi.

Je peux mourir peau noir,

Je peux mourir peau rouge.

Mais je mourrai enfant et chaussette de bougre.

Je peux mourir inceste, citron, et voile inca.

Je voudrai mourir yack ou bouchon de coca.

Je mourrai hors du temps,

En mon temps,

En verglas.

Je mourrai corbillard sur la place du Tertre.

Et je mourrai en faux pour la baleine verte.

Je mourrai “t’en s’en faut”

Je mourrai opuscule

Et je mourrai aussi pour tous ceux qui m’enculent.

Je mourrai grand dédain

Pour l’oraison funèbre

Qui a brouillé longtemps

Les cartes de la merde.

Et quand j’aurai mourru de tous ces mourrus-là

Je mourrai en bémol vraiment et sans éclat.

Extrait du recueil de poèmes “Brouillard de mots” de Monique MORRO. Pour plus d’information, rendez-vous sur: www.edilivre.com/doc/596256

Brouillard de mots - Monique Morro

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

0 vue
Elsa Mary

Elsa Mary (28)

Elsa MARY, née le 15 janvier 1988, après un baccalauréat littéraire, a commencé ses études à Paris IV-Sorbonne dans le parcours Langue, Littérature, Civilisation Etrangère italien, anglais avec l'option théâtre italien, avant de se réorienter dans le parcours Théâtre, Lettres modernes à Paris III-Sorbonne Nouvelle.
Passionnée d'arts, elle a suivi des cours de sketches au café-théâtre "Le Bout", joue de la guitare, compose des partitions pour des poèmes, va voir des pièces de théâtre et des films, et continue ses recherches en autodidacte pour ses prochains textes.

Monique MORRO est née le 8 mars 1949. Elle s'est éclatée aux Baléares, pendant une dizaine d'années, en tant que réceptionniste. Puis ce fut la chute sur Paris, après un grave accident, les séjours nombreux dans un hôpital psychiatrique libre. A partir de là, elle se mit à découvrir l'écriture et le dessin automatique. C'est là où elle commença sa petite recherche en autodidacte.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Plume de Poète
Administrateur
24 avril 2015 11 h 38 min

Merci pour ce bel extrait de votre recueil !
Je découvre chaque jour les mots de votre coeur et je n’y suis pas insensible à la lecture.
Votre écriture est simple mais belle, j’aime beaucoup.
Bien à vous