L’Espoir – Fiona Ghuerby

L’espoir

L’espoir est une petite babiole discrète mais inusable,
Sans ustensile pour la nourrir, elle résiste.
Avec très peu de lumière, elle survit.

L’espoir est un piano qui fait danser les notes,
Les touches noires sont remplacées par les blanches,
Mes mains les feront valser avec joie.

L’espoir porte un habit de plumes, toutes fragiles.
Elles sont si légères qu’un courant d’air les éparpille,
Le vent des émotions et de la joie les regroupe.

L’espoir peut être un mystère d’ombre non élucidé,
Où les mots enfouis dans un vieux cahier ont jauni
Dans l’effroi des moments de silence.

Sur le chemin qui conduit au chantier de la douceur,
Je l’ai rencontré après avoir vu tant d’images,
Et écris des pages où mes larmes cachées coulaient sans cesse.

 

©Fiona G. 2017 25déc

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

15 vues
Sauvegardes Poèmes

Sauvegardes Poèmes (538)

Ce compte regroupe tous les poèmes des auteurs qui ne sont plus inscrits sur le site en tant que Membre afin de laisser une trace de leurs textes pour le plaisir des lecteurs depuis le site Plume de Poète.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires