Le jardinier et le rosier – Eric de la Brume

Illustration : Natou La Muse
Texte : Eric de La Brume
Le 29 septembre 2018

Un jour, un jardinier aperçut un rosier.
il était d’une espèce particulière,
une espèce ancienne,
qui dégageait un parfum envoûtant.

Comme frappé par un coup de foudre,
il décida de l’acheter, 
et de le planter dans sa roseraie,
à l’écart des autres, pour mieux le contempler.

Grand et majestueux,
il dégageait un parfum à nul autre pareil,
et le jardinier en devint amoureux,
épris, comme s’il s’agissait d’une jolie femme.

Effectivement, ce rosier n’était pas comme les autres,
et le soir, à l’abri des regards,
il se transformait en jeune fille d’une rare beauté,
que nul autre que lui ne pouvait apercevoir.

Ébahi, n’en revenant pas,
de voir cette étrange transformation,
il s’approcha et la regarda,
subjugué de voir cette surprenante transformation.

Je suis victime d’un enchantement,
lui susurra- t-elle à l’oreille,
un mage jaloux m’a jeté un sort,
et maintenant, tout le jour, me voilà figée sur place.

Cependant, si tu m’acceptes,
je serai libre, et tu me verra toujours
comme maintenant,
et amour je te prodiguerai.

Le jardinier, solitaire,
en tomba alors éperdument amoureux,
et tout en succombant à son charme,
ne put rien lui refuser.

 

Cependant, ce ne fut pas pour rien,
qu’un sort lui fut jeté,
et qu’elle fut transformée,
en rosier envoûtant.

Une fois libérée, la lassitude arriva vite,
et l’ennui s’installa,
de voir toujours ce même jardinier,
avec ses habitudes.

Charme et séduction,
attisent des passions multiples,
et sont sujets à de nombreuses tentations,
ce dont fut victime notre brave jardinier.

Je commence à m’ennuyer dans ton jardin,
lui dit-elle un jour,
et j’aimerais être plantée
en d’autres lieux.

Je sens que je perds mon éclat,
et que mes roses s’étiolent d’ennui.
Laisse-moi aller voir d’autres horizons,
afin qu’à nouveau, je puisse m’épanouir.

Le jardinier, tout contrit,
se vit obliger de la céder à autrui,
la voyant s’étioler,
et l’amour s’envoler.

El la déplantant, 
une épine s’enfonça dans son cœur,
et depuis ce jour,
sa peine reste infinie et le souvenir ineffable.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

44 vues
Eric de La Brume

Eric de La Brume (331)

Bonjour et bienvenue dans mon monde! Ce que vous aller trouver ici, je ne sais pas exactement comment on peut le qualifier. Je pense que ce sont des textes qui expriment un ressenti et qu'on peut qualifier de textes poétiques et c'est pourquoi j'ai choisi cette rubrique. Ce sont des mots et des phrases jetés au hasard, de manière éparse et automatique que je cherche par après à agencer,et à leur donner un sens et une couleur. La poésie, pour moi, c'est l'expression de l'âme, un peu comme si on se noyait dans son propre regard et c'est ce regard que je tiens à vous partager..

Si vous désirez voir l’entièreté de mes textes, vous pouvez toujours vous rendre sur mon site officiel

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Fattoum Abidi
Membre
1 octobre 2018 12 h 00 min

Bonjour Eric bravo j’adore, très beau poème
Agréable journée
Mes amitiés
Fattoum.

Anne Cailloux
Membre
30 septembre 2018 21 h 03 min

Que j’aime ce genre d’écrit, l’imaginaire est tellement beau
et vous êtes parfait dans ce thème
Anne

Christian Satgé
Membre
30 septembre 2018 12 h 07 min

Une bien belle histoire au goût de ces fables que j’aime tant. Merci Eric de marcher sur mes plante-bandes, car plus nous serons à “fabuliste” plus on s prendra compte que notre monde à besoin d’apologues. Bravo pour cette réussite donc…