L’amour sans fond – Laurence de Koninck

J’aime me pendre à ton cou, serrée,

Vivre sur la corde raide avec toi ;

Plonger dans le creux de la vague,

Verser des seaux de larmes, vidée,

Me noyer dans ton chagrin en crue,

Boire la tasse et toucher le tréfonds,

Remonter pour d’autres déboires ;

Glisser sur la mauvaise pente,

Vers les abymes où je m’abîme,

A corps perdu, âme brisée, cœur cabossé,

Et sur un coup de tête perdre la mienne ;

Tourbillonner comme une feuille morte,

Cherchant l’arbre aux grands bras ;

Me perdre sur tes chemins de traverse,

Vagabonde sans toi, en transe ou errance,

Mendier ton amour, le cœur en déroute,

Affamée, pain perdu, miettes de toi ;

Te décrocher la lune, rêver sans fin

De toi, émois, des étoiles plein les yeux,

Et mourir d’amour, éternellement.

Laurence de Koninck

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

31 vues
Laurence de Koninck

Laurence de Koninck (66)

Ecrire de la poésie me réjouit,
Jouer sur les mots m’enchante,
Et tant pis si rien ne se produit,
Je repasserai si ça me chante !

S'abonner
Me notifier pour :
guest
7 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Alain Minod
Membre
2 avril 2016 2 h 56 min

Tendre, sauvage est cet amour éperdu où le corps se donne et, en poésie si chantante !

O Delloly
Membre
30 mars 2016 0 h 38 min

le bel amour à tout prix sur le fil d’ariane ! Le vrai, celui qui vaut la Vie d’un accent C’est beau et poignant. Merci

Véronique Monsigny
Membre
28 mars 2016 9 h 26 min

Merci Laurence pour ce beau cri d’amour. Mourir d’amour, oui mais aussi en vivre pendant quelques dizaines d’années, le temps d’aimer, le temps de quelques beaux textes comme vous savez en écrire. Vivre d’aimer ????