Hélène – Bernard Saulgeot

Hélène

Ne pas désespérer des désirs les plus fous

J’avais rêvé d’Hélène mais n’avais pas un sou

Avais plutôt l’allure du genre croquemitaine

A faire fuir les enfants pour ma mauvaise haleine

 

Mais un jour dans les prés errant sans autre but

Que de mener mon être tout en haut d’une butte

J’aperçus allongée largement dévêtue

Languissante et rêveuse inconsciente d’être vue

 

Hélène, oui c’était elle qui entendant mes pas

Ne pensant pas utile de cacher ses appas

Me fit ce petit signe que je n’espérais plus

Qui me vit aussitôt auprès d’elle accouru

 

Je n’ai jamais compris comment cette fille-là

Qui avait tout pour plaire osa pour moi cela

Mais ce que je puis dire en toute bonne foi

C’est qu’en l’amour des femmes depuis toujours je crois

 

©Bernard Saulgeot

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

35 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Anne Cailloux
Membre
24 septembre 2018 10 h 15 min

Bel ecrit tout frais.. Bien écrit.. J’aime
Anne

Christian Satgé
Membre
23 septembre 2018 11 h 25 min

Un joli clin d’œil à la fois poétique et humoristique. Une belle réussite…