Encore unis dans leurs rêves – Raymond Delattre

Tu es partie très loin de moi

Et dans mes rêves je t’aperçois

De nuit, à la fenêtre d’un train,

Me lançant des « adieux » de ta main.

Pour moi tu restes toujours présente :

Tu deviens comme un fantôme qui me hante.

—-

J’imagine encore pouvoir t’étreindre :

Là-bas je deviens autre pour pouvoir t’atteindre.

—-

Je me change en la douce brise qui caresse

Et agite sur ton cou tes longues tresses.

—-

Je deviens ton miroir. Devant moi tu te fardes :

Je renvoie ton image en brave léoparde.

—-

Me voici giboulée printanière

Qui trempe ta robe et te rafraîchit toute entière.

—-

Je suis le papillon qui se pose sur ton épaule…

Et tu sens mes baisers lointains qui te frôlent !

—-

Entends le chant du merle de la cerisaie :

Il te rappelle en ton cœur nos amours passées !

—-

Vers minuit écoute le loup hurler à la lune :

C’est ma plainte qui monte vers toi, ma brune.

—-

Parfois je suis un peu comme ton ombre

Et nous ne faisons qu’un aux lieux plus sombres !

 

   ©Raymond Delattre       (Le 4/7/2018)

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

18 vues
Raymond Delattre

Raymond Delattre (100)

Belge francophone. Réalise un "Atlas universel des Peuples depuis 2000 avant notre ère jusqu'à l'an 2000". Publie en 2016 le recueil de poèmes en prose "Bric-à-brac" chez Edilivre. En 2017 je choisis Atramenta pour mon livre ethno-historique "Langues et origines des peuples de l'Europe antique". Un nouveau recueil de poèmes "Comme dans un conte" chez Atramenta et plusieurs E-books gratuits sur ce site (dont certains peuvent être téléchargés). Un nouveau livre (publié officiellement mais en numérique) : "Les peuples de culture sibérienne" sur les tribus autochtones du Grand Nord eurasiatique. Mon prochain livre sera sur les tribus autochtones du Bassin de l'Amazone.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires