Départ – Alain Salvador

Il est minuit, je ne dors pas,

Tant d’images défilent dans ma tête,

Déjà à l’heure du repas

Je n’étais pas dans mon assiette.

 

Je  l’avais bien vu arriver

Le jour où tu allais partir,

Où tu allais te diriger

Droit devant, vers ton avenir.

 

Le temps, ce rouleau-compresseur

Écrase tout sur son passage,

Cette machine n’a pas de cœur,

Et déjà tu fais tes bagages.

 

Demain un train t’emmènera,

Il ne fera pas  marche arrière,

Dans une ville si loin là-bas,

Tu vivras, y feras carrière.

 

Bien sûr nous aurons des nouvelles,

Bien sûr nous y viendrons te voir.

Tous les oiseaux déploient leurs ailes

Pour s’envoler remplis d’espoir.

 

A  ma fille.

5 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

13 vues
Alain Salvador

Alain Salvador (255)

Je suis né en 1956, et ai toujours eu le goût pour l’écriture.
Cependant je n’ai fait aucunes études , ni de lettres ou autre chose de bien gratifiant.
Je n’ai qu’un CAP de mécanique en poche et ma vie passée en usine , ma famille avec mes trois enfants, font que depuis ma retraite, j’ai repris du temps pour me consacrer aux mots.
On pourrait dire de moi que je suis plutôt un autodidacte.
Les quelques personnes à qui je fais lire mes textes me disent que j’ai une facilité d’écriture.
A cela je leur réponds: ”ce n’est pas toujours si facile qu’il n’y paraît… ” Et pour l’orthographe, et bien je révise les règles…Il n’est jamais trop tard si l’on veut entreprendre quelque chose dans sa vie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
11 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Saber Lahmidi
Membre
10 juillet 2021 8 h 01 min

Je n’ai rien à dire à part que ce poème est magnifique.

Colette Guinard
Membre
9 juillet 2021 10 h 04 min

Alain, votre fille est loin par la distance mais tout près dans vos cœurs l’amour entre vous sera immortel !Bonne journée avec les coureurs ou les marcheurs??? Blanche

Pascale Jarmuzynski
Membre
9 juillet 2021 8 h 13 min

Ce beau poème ramène à ma mémoire des souvenirs de départs ….
Nos petits nous laissent le coeur bien lourds quand ils quittent le nid …
Merci pour ce beau partage Alain.

Lucienne Maville-Anku
Membre
9 juillet 2021 7 h 10 min

Beau. Touchant. Magnifique.
Un petit joyau qu’est cet hommage. Belle dédicace à sa fille.

Merci, Alain. Et bonne journée.