Regardez-vous ! – Pascal Serrano

Regardez-vous !

Regardez… Regardez-vous !
Regardez… Regardez ça d’en haut !
Faites fi du passé.
Regardez et regardez, encore…
Puis, regarder… Regarder en soi !
Y entendre l’écho des voix aimées…

Se coucher, le corps frileux, sous l’écorce d’un soleil d’or ;
Est-ce vivre et revivre, encore ?
Ou être en errance aux chants des âmes oubliées ?
Âmes, succombées… Âmes, sacrifiées…
Revenir… Revenir, sur ses pas sans s’en souvenir.
Pas moyen de faire demi-tour.
Non ! Pas moyen…
Impossible de s’en échapper…
Non ! Impossible…

Regarder… Regarder, toujours !
Ce présent… Immobile, qui m’oublie…
et je feins… Oui, je feins D’ignorer ce qui peut m’attendre au bout de cette voie.
Pourtant… Elle sera là ! Oui, pourtant… Elle, elle sera bien là !
Impassible ; Fidèle à mon dernier rendez-vous…

Et vous ?… Regardez-vous !
A peine le temps de se retourner et il n’est déjà plus temps de respirer.
Oui ! Plus le temps…

et je feins… Oui, je feins… Et pourtant… Oui, pourtant… à mon dernier rendez-vous, elle sera là !
et je feins… Oui, je feins… Et pourtant… Oui, pourtant… elle, elle sera là ! Oui, elle sera bien là !

Regardez… Regardez-vous !
Regardez… Regardez ça d’en bas !
Faites fi du passé.
regardez et regardez, encore…
Puis regarder… Regarder en toi !
Y entendre l’écho des voix aimées.

Se toucher, le cœur heureux, sous l’écorce d’un soleil d’or ;
Est-ce vivre et revivre, encore ?
Ou être en partance aux champs des âmes oubliées ?
Âmes, succombées… Âmes, sacrifiées…
Courir… Courir sur tes traces sans t’en souvenir.
Pas moyen de faire marche arrière.
Non ! Pas moyen…
Impossible de t’y retrouver…
Non ! Impossible…

Regarder… Regarder toujours !
Ce présent… Insensible, qui t’ignore…
Et tu feins… Oui, tu feins d’oublier ce qui peut t’attendre au bout de cette voie.
Pourtant… Elle sera là ! Oui, pourtant… Elle, elle sera bien là !
Inflexible ; Fidèle à ton dernier rendez-vous…

Et vous ? Regardez-vous !
A peine le temps de se retourner et il n’est déjà plus temps de respirer.
Oui ! Plus le temps…

et tu feins… Oui, tu feins… Et pourtant… Oui, pourtant… à ton dernier rendez-vous, elle sera là !
et tu feins… Oui, tu feins… Et pourtant… Oui, pourtant… Elle, elle sera bien là ! Oui, elle sera là !

Regardez… Regardez-vous !
Regardez… Regardez ça de face !
Faites fi du passé.
Regardez… Regardez, encore…
Puis, regarder… Regarder une énième fois !
Y entendre l’écho des voix désaimées.

Se dresser, l’esprit en feu, sous l’écorce d’un soleil mort ;
Est-ce naître et renaître, encore ?
Ou, être en souffrance aux rangs des âmes oubliées ?
Âmes, succombées… Âmes, Sacrifiées…
Fuir… Fuir, vers cette empreinte sans y parvenir.
Pas moyen d’inverser le cours…
Non ! Pas Moyen…
Impossible de s’arrêter…
Non ! Impossible…
Regarder… Regarder, toujours… Ce présent immobile… Et elle, l’impassible…
Regarder… Regarder, toujours… Ce présent insensible… et elle, l’inflexible…

et l’on feint… Oui, l’on feint… Et, pourtant… Oui, pourtant… à notre dernier rendez-vous, elle sera là !
Et l’on feint… Oui, l’on feint… Et, pourtant… Oui, pourtant… Elle, elle sera là ! Oui, elle sera bien là !

Vivre, frileux… Vivre, Heureux… Au soleil d’or… Naître en feu et vivre, encore…
Mais plus le temps… Non ! Plus le temps…
Vivre, frileux… Vivre, Heureux… au soleil mort… Naître en feu et vivre, encore…
Mais plus le temps… Non ! Plus le temps…

Vous ! Oui, vous ! Regardez-vous !!!

Dessmond, Juillet 2017…

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

33 vues
Pascal SERRANO

Pascal SERRANO (2)

Lire la suite du même auteur :

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Béatrice Montagnac
Membre
5 avril 2019 14 h 17 min

Bonjour
Merci Pascal de nous offrir un bel écrit chantant
Béa