Ode au théâtre sous les chandelles du XVIIe – Isabelle Lebrun – Isalou Poésie

Ode au théâtre sous les chandelles du XVIIe siècle

 

Une frise de Molière

Tapisse une nouvelle ère

Sur un théâtre tournant

Dans le carrousel du temps.

 

À l’avant de ce décor

Couronnant cet âge d’or

Y veille le Roi-Soleil

En quête de son pareil.

 

Et un coup de manivelle

Fait  pivoter la tournelle

Sous cette machinerie

D’où paraît l’autre génie.

 

Le nom de Pierre Corneille

Vient y faire des merveilles

Sous le halot de la gloire

Saluée par la victoire.

 

De cette glorieuse aura

Sonne Racine le glas

Dont s’accommode Boileau

En s’emparant de ces mots:

 

«Acceptez mes excuses

Ridicules et Précieux

Priant de nobles Muses

Imprégnées de mes voeux.

Faites-nous vos adieux

Autres Messieurs pédants

Délaissés par les cieux

Dans la grâce du temps.

Bonjour monde mondain

Accouvant mes gradins

De vos acclamations

Sans une hésitation

À l’éclosion de rimes

Nues de toute frime!».

.

©Isabelle Lebrun- Isalou Poésie

 

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

61 vues
Isabelle Lebrun - Isalou Poésie

Isabelle Lebrun - Isalou Poésie (1)

Auteure de l'ouvrage "Florilège Isalou Poésie"
Visitez mon site: http://www.isaloupoesie.com/auteur
Bonne lecture!

S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Fattoum Abidi
Membre
25 septembre 2018 0 h 16 min

Super beau bravo Isabelle j’ai adoré ma lecture
Douce nuit
Mes amitiés
Fattoum.

Christian Satgé
Membre
24 septembre 2018 17 h 59 min

Un excellent tableau et d’un temp et d’un genre qui explique que l’on parle encore aujourd’hui de ce temps comme étant « me Grand Siècle ». Bravo et merci…