Main…Tenant – Antoine Quesson

 

Venant de la Syrie sur des copeaux de bois,

On les mène en bateau sans aucun passe-droit.

Planchons sur le sujet. Nous ne sommes pas fiers,

Hommes, femmes, enfants, derrière un grillage…Enfer !

Ils sont pointés du doigt, nous les clouons sur place.

En tenaille dans cet étau, ils nous menacent ?

Saurions-nous laisser un peu de place chez nous ?

Bercer cet enfant malade sur nos genoux ?

Je crois, ma foi, qu’avec beaucoup de bonne foi

On pourrait être des passeurs, des gens qui croient,

Des familles d’accueil pour éviter leur deuil,

Des donneurs d’espoir en franchissant notre seuil ?

Chacun peut apporter sa pierre à l’édifice,

Depuis longtemps ils savent fair’ des sacrifices.

Sourire, tendre la main, du pain à manger…

Nul n’est trop pauvr’ pour n’avoir rien à partager.

© Antoine Quesson – 29/12/2017

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

11 vues
Antoine Quesson

Antoine Quesson (27)

Ecrire pour être lu, donne du sens.
Osons augmenter les sens, au Total, dans tous les cas rions.
Avec plaisir je découvre ce travail heureusement partagé.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires