Les Portes – Saadou de Najac

Ils m’avaient dit qu’il existait des portes,
qu’il fallait les chercher sans se décourager;
que de là pénétraient les fragrances:
écorces de cannelle, bois de santal des Indes,
musc du chevrotin du Tibet,
ambre gris du cachalot,
odeur de la coumarine du gaïac de Cayenne…

molécules odorantes venant d’une porte ouverte sur de lointains ailleurs…

Ils m’avaient dit que si l’on s’y tenait dans cette quête étrange,
on pouvait transformer en essence toutes ces matières premières et recréer le parfum perdu qu’on nomme Liberté.

Alors depuis je cherche toutes les portes

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

3 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Plume de Poète
Administrateur
8 juin 2017 7 h 17 min

Merci pour cette introduction poétique Saadou Najac !
Nous avons hâte de découvrir vos autres textes.
Bien à vous,
ALain