Les marches du temps – Aldrick Le Mat

Les marches du temps

L’aube ébruite les grelots du hochet
À l’éveil d’un bambin, chaud et vermeil
Les genous pâlots pas moins amochés
Se cicatrisent aux rayons du soleil.

Par de tout petits mollets gonflés d’air
Il galope d’un trait les escaliers
Des marches du temps
Dans un souffle de vie qui n’a pas l’air
Mais soulève d’une main, l’écolier.

Les paumes aggripent les vieilles rembardes
Des marches du temps,
Jaunies par des boutons d’or qui s’évadent
Au sourire brillant des joues de soie.

Les courbatures n’ont que bon remède :
Des songes sous la brise, bleue ventée.
À mesure du temps que les coeurs cèdent
Une sieste dans les marches enchantées.

Et vient l’amour caresser la chemise
Ouverte et masculine, qui se fend
Sous la main bohémienne d’une promise
Où s’envole les cœurs des grands enfants

Les feuilles tombent d’un chêne blanc
Tissent le tapis, de velours éparses
Sous les pas chatoyant des amants
Qui s’aiment de décembre jusqu’en mars.

Puis les doigts liés d’amour et de vie
Comme le sont les racines d’un hêtre
Buvant les jours : ces minéraux finis
Qui gorgent leurs peaux d’inconscients mal-êtres.

Et ne cessant de gravir à la canne
Les marches du temps,
Les appuis qui s’alignent, aux battements
Des cœurs vacillant au creux des chicanes.

Une main se délie de l’autre, alors
Vide, il ne tient plus qu’une âme paumée.
Les marches du temps
N’ont de bons psaumes pour les envolés :
Ceux qui rejoignent le Ciel par la mort.

Dans les souvenirs plus illuminés,
Ô Soufflent des vents sur ces derniers jours
Aux marches d’antan
De tout satiné, il vole à son tour
Retrouvant l’amour de sa Dulcinée

.

©Aldrick Le Mat – 12/03/2019

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

26 vues
Aldrick M

Aldrick M (95)

Aldrick, jeune homme de 21 ans. Passionné des Lettres et de Poésie. Parce qu'écrire ce qu'on vit c'est le vivre deux fois.
"Les mots il suffit qu'on les aime pour écrire un poème" R.Queneau

S'abonner
Me notifier pour :
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Fattoum Abidi
Membre
12 mars 2019 9 h 18 min

Bravo poète très beau texte
Agréable journée mon ami
Mes amitiés
Fattoum.

Christian Satgé
Membre
12 mars 2019 6 h 17 min

Marie après marche, le temps passe… mais l’ascenseur n’est en rien préférable à cela. Bravo et merci pour ce partage.

ChanTal-C
Membre
12 mars 2019 0 h 22 min

Très beau poème Aldrick, sur “la marche” du temps qui passe…
Merci pour ce partage
Amicalement

Chantal