LE JARDIN DÉSERTÉ – Véronique Monsigny

LE JARDIN DÉSERTÉ – Véronique Monsigny

 

Le jardin se réveille au sortir de la nuit

Tout trempé de rosée et baigné de lumière

Le vent berce les arbres et les brins d’herbes essuie

Au dessus de la mer la mouette prend l’air

 

En ouvrant mon volet je contemple sans bruit

Ce jardin déserté par les cris des enfants

Sur le mur le vélo oublié prend appui

Le ballon a roulé derrière le auvent

 

Bientôt les chants, les rires et hélas les pleurs

Repeupleront de bruit cet enclos familier

Papillons et fourmis, coccinelles et fleurs

Pour goûter le repos devront attendre vêprée

 

Pour nous c’est jour de deuil mais la nature l’ignore

Indécente de vie, de joie et d’espérance

Elle a vécu l’hiver, elle a vécu la mort

Elle se rit des saisons qui filent et recommencent

 

 

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

20 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Rachid Azifer
Membre
27 février 2016 20 h 42 min

entretien notre jardin par tes belles poésie … garce a toi il fleurit

Brahim Boumedien
Membre
26 février 2016 18 h 59 min

Merci, Véro, pour ce poème de circonstance. Merci à la poétesse dont le jardin peuplé et admirablement fleuri ne sera jamais déserté.