La femme bottée – Bruno Tranchant

De longs lacets, tels des serpents

Remontent ton mollet ferme.

Ils s’enlacent lentement

Et ta jambe enferme.

 

Cette botte affine ton allure.

Jamais mes yeux se lassent

A voir tant de grâce

Que mes pupilles tendent à l’usure.

 

Ces bottes allongent ta grandeur

Et font palpiter mon cœur.

Mes mains s’affolent à les toucher

Mais les enlever serait pécher.

 

Leurs tapotements sur le plancher

Rythment ma manière de marcher.

J’aime du regard les suivre

Et ce son m’enivre.

 

©Bruno Tranchant

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

16 vues
Bruno Tranchant

Bruno Tranchant (6)

J'ai écrit à compte d'auteur un recueil de poésie en 2005 "Pensées sentimentales". J'ai une pièce de théâtre "Le Procès de Don Juan" qui a été publiée en 2017 chez L'Harmattan. Je continue d'écrire de la poésie. J'ai deux recueils en préparation et également un roman.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires