En nous comme un écho – Régina Augusto

En nous comme un écho.

Je l’ai perdu un jour mon rêve évanescent
Il était fait d’amour il était transcendant,
Il s’est évaporé telle une essence fugace
Toi, l’as-tu retrouvé là-bas dans ton espace ?

Il « tait d’une beauté qui me troublait toujours
Il me faisait aimer, tes chants, beau troubadour,
Je l’ai rêvé si fort qu’il hante ma mémoire
Mais il me reste encore à refuser d’y croire.

Il m’a porté souvent bien au-delà de moi
Il était comme le vent furieux ou bien de soie,
Comment le retenir il est immatériel
L’ai-je laissé mourir, ai-je perdu mon ciel.

Il m’arrive parfois au milieu de la nuit
D’entendre cette voix qui me parle de lui,
Et je vais au dehors rencontrer mon histoire
Mais je ne trouve alors que cette étoile noire.

Ce rêve qui me fuit serait-il abimé
Si moi je le poursuis, si je peux l’arrêter,
Je veux qu’il me revienne et enchante ma vie
Il semble qu’il détienne le cœur de mes envies.

Bien au-delà des mots bien au-delà du temps
Tout peut être si beau cela je le pressens,
Il n’y a que l’amour pour faire de tels cadeaux
On le retrouve toujours en nous comme un écho.

Régina Augusto
Texte protégé.

1601335_721647437924492_2862462361419049867_n

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

13 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Véronique Monsigny
Membre
8 février 2016 2 h 57 min

C’est un tresor d’amour enfoui dans votre coeur et qui ce soir fleurit en mille et une fleurs !. Merci de nous en distiller l’arome delicieux Regina ????